Sony parie sur la disparition du smartphone

Il y a 10 ans, on connaissait à peine le smartphone. Apple venait de présenter l'iPhone. Aujourd'hui, il est partout ou presque. Et demain ? A cette grande question, Sony semble miser sur la disparition.

Kaz Hirai, le PDG de Sony estime que le smartphone n’a pas d’avenir, qu’il s’agit d’une technologie condamnée à disparaître. Que faut-il réellement en penser ? Comment interpréter une annonce qui apparaît tout de même très contradictoire ?

Un aveu d’échec pour Sony ?

C’est une interview qui est peu ou prou passée inaperçue. Kaz Hirai, le PDG de l’entreprise japonaise Sony s’est confié au journal britannique The Guardian. Une entrevue fleuve, pleine d’informations et d’annonces. Mais, un point en particulier se révèle très intéressant quant à la stratégie de Sony.

L’entreprise a espéré pendant plusieurs années pouvoir être le troisième fabricant mondial de smartphones derrière Samsung et Apple. Mais, à l’heure actuelle, elle n’apparaît même plus dans le top 5 et pour beaucoup de spécialistes, il serait temps de jeter l’éponge pour arrêter ce qui ressemble à une véritable gabegie financière. Mais, selon Kaz Hirai, il s’agit en fait d’un positionnement à long terme.

Nous ne pensons pas que le smartphone soit l’avenir, mais actuellement nous avons besoin pour communiquer. Nous retirer maintenant de ce marché signifie que nous n’aurons pas d’opportunités pour sa prochaine révolution. L’enjeu, ce n’est donc pas le smartphone actuel mais de voir plus loin et d’imaginer l’après-smartphone et ce que l’on fera le moment venu

Faute de pouvoir être compétitifs, il s’agirait d’assurer la visibilité de la marque Sony. C’est sans doute ce qui explique Sony ne se prive pas de présenter des nouveaux modèles chaque année. L’application parfaite de la pensée du défunt journaliste français Leon Zitrone.

Qu’on parle de moi en bien ou en mal, peu importe. L’essentiel, c’est qu’on parle de moi!

Quoi pour remplacer le smartphone ?

Dans le même temps, Sony reste une entreprise très florissante sur d’autres secteurs notamment celui du divertissement. La Playstation 4 est un véritable succès commercial avec plus de 74 millions d’unités vendues. Le Playstation VR, le système dédié  à la réalité virtuelle a lui dépassé les deux millions de ventes. Mais, il ne s’agit pas de marchés aussi centraux et universels que peuvent l’être le smartphone.

On peine à discerner dans cette interview quel serait cet avenir imaginé par Sony. Si on observe les tendances actuelles, plusieurs possibilités semblent se dégager. La réalité augmentée, l’intelligence artificielle ou encore les assistants vocaux semblent mener la danse de l’innovation. Mais, sur ces secteurs, des géants comme Apple, Amazon ou Google ont clairement pris une sérieuse longueur d’avance.

Deux possibilités existent donc. On peut croire que Sony espère qu’une nouvelle révolution technologique va voir le jour dans les prochaines années. Mais, il s’agit là d’un véritable pari, à moins que les laboratoires de l’entreprise n’y travaillent déjà de façon assidue. De l’autre, on peut aussi penser que l’entreprise a perdu son aspect visionnaire et sa capacité à anticiper le futur technologique. Son abandon des consoles portables alors que Nintendo connaît un succès magistral avec la Switch incite à croire en cette seconde option. Mais, avec une hausse des profits estimée à 20% pour 2018 par rapport à l’an dernier, l’entreprise peut sans doute se permettre de prendre son temps.

Modifié : 22 janvier 2018 8 h 58 min

Ce site utilise des cookies.