Moins de ventes, Tesla contraint à baisser ses prix en France

Par Nassim Terki Publié le 22/04/2024 à 19:05
Elon Musk dans une Tesla

Le pick-up Cybertruck de Tesla a fait l'objet d'un rappel en raison d'un problème de pédale d'accélérateur.
Tesla a réduit les prix de la Model 3 en France, en Allemagne et en Chine.
Tesla est confronté à des défis importants, y compris des licenciements massifs.

Tesla, entre rappel de véhicules, baisse de prix et licenciements massifs, une période tumultueuse pour le constructeur automobile électrique, sous les règnes de Elon Musk.

Tesla, le géant de l'innovation automobile, fait face à des défis majeurs avec un rappel de ses Cybertrucks et des réductions de prix pour contrer la concurrence chinoise. Entre licenciements massifs et une stratégie incertaine, l'avenir de Tesla se retrouve au cœur d'une course vers la réinvention sur le marché mondial des véhicules électriques.

Tesla rappelle le Cybertruck : accélération involontaire en mode turbo

Le pick-up Cybertruck de Tesla fait l'objet d'un rappel de près de 3900 véhicules en raison d'un problème de pédale d'accélérateur susceptible de se bloquer. L'Agence américaine de sécurité routière (NHTSA) a averti que ce blocage pourrait entraîner une accélération involontaire, augmentant le risque d'accident. Tesla a réagi après avoir été alerté par un client fin mars et a déjà pris des mesures pour corriger le défaut.

Les Cybertruck fabriqués entre novembre 2023 et avril 2024 sont concernés, mais aucun accident n'a été signalé jusqu'à présent. Les véhicules produits à partir d'avril seront équipés d'un nouveau mécanisme d'accélérateur. Malgré ce rappel, Tesla vise une production annuelle de 250'000 unités d'ici 2025, avec un carnet de commandes dépassant déjà le million depuis novembre.

Tesla forcée de réduire les prix

L'entreprise a récemment annoncé une baisse des prix de ses véhicules en France, après la Chine et l'Allemagne, notamment pour la Model 3, son modèle d'entrée de gamme. Cette stratégie vise à stimuler la demande dans un contexte de concurrence croissante, notamment de la part des constructeurs chinois.

La Model 3 a ainsi vu son prix réduit de 3000 euros en France, passant à 39'990 euros. En Allemagne, le prix a diminué de 2000 euros pour atteindre 40'990 euros, et en Chine, une réduction de 14'000 yuans a fait descendre le prix à l'équivalent de 32'000 dollars. Elon Musk, l'emblématique PDG de Tesla, a souligné la nécessité d'ajuster régulièrement les prix pour s'adapter à la demande fluctuante.

Cette nouvelle stratégie intervient dans un contexte où Tesla fait face à un ralentissement de la demande, ce qui a entraîné une hausse significative de son stock. Les résultats financiers du premier trimestre de l'entreprise, attendus demain, mardi 23 avril, devraient refléter cette tendance à la baisse, marquant une première en quatre ans. Depuis le début de l'année, le titre de Tesla a chuté de plus de 40 % et 10 % des effectifs sont sur le départ.

Malgré ces défis, Elon Musk a tenté de rassurer les actionnaires en annonçant le lancement d'un nouveau modèle de voiture autonome appelé « Robotaxi ». Cependant, Tesla a rencontré des obstacles dans le développement de la voiture autonome au cours des dernières années, notamment en raison de contraintes réglementaires aux États-Unis.

Licenciements massifs et stratégie incertaine chez Tesla

Tesla est confronté à des décisions difficiles alors qu'un courriel divulgué révèle la possibilité de licencier plus de 10 % de ses employés, soit environ 14'000 personnes. Cette purge toucherait divers secteurs de l'entreprise, du personnel d'accueil aux ingénieurs, dans le but de permettre à Tesla de s'alléger pour mieux innover et se préparer à sa prochaine phase de croissance.

En Chine, un marché clé pour Tesla, une compétition rude avec les constructeurs locaux s'est intensifiée. Le constructeur chinois BYD a récemment dépassé Tesla pour devenir le premier vendeur de véhicules électriques dans le monde, amplifiant la pression concurrentielle. Face à cette situation, Tesla a été contraint de réduire les prix de la Model 3 en Chine, entraînant une réaction en chaîne avec d'autres constructeurs locaux proposant également des promotions agressives.

Le retard de la production du tant attendu Model 2 à 25'000 dollars a également semé le trouble parmi les investisseurs. Alors qu'Elon Musk a réfuté les informations de Reuters sur l'annulation du projet, le doute persiste quant à la stratégie de Tesla pour conquérir le marché de masse.

Passionné par l'écriture et la découverte de nouveaux horizons, je m'attelle à rédiger des articles sur une multitude de sujets avec curiosité et rigueur. Contribuer à la couverture de l'actualité est pour moi un véritable défi quotidien.

Aucun commentaire à «Moins de ventes, Tesla contraint à baisser ses prix en France»

Laisser un commentaire

Les Commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés. - * Champs requis