Grève des contrôleurs aériens : jusqu'à 70 % des vols au départ de la France annulés le 25 avril

Par Nassim Terki Publié le 21/04/2024 à 16:00
Grève Contrôleurs Aériens En France foule de monde a l'aéroport

Les syndicats de contrôleurs aériens ont appelé à une grève nationale en raison de divergences avec la direction générale de l'aviation civile
La dernière version du protocole de négociation est jugée inacceptable.

Des nuages de grève planent sur les cieux des aéroports français. Ce 25 avril, plusieurs avions ne quitteront pas le sol français à cause d'une grève des contrôleurs aériens.

Les cieux des aéroports français s'annoncent agités le 25 avril avec l'appel à la grève des contrôleurs aériens, risquant d'entraîner des annulations massives de vols. Les différends entre le SNCTA et la DGAC promettent une journée mouvementée pour les voyageurs en quête de décollage.

Grève des contrôleurs aériens le 25 avril en France

Le ciel des aéroports français pourrait être agité le 25 avril en raison de l'appel à la grève des syndicats de contrôleurs aériens. Les risques d'annulations de vols et de perturbations du trafic suscitent des inquiétudes parmi les voyageurs, qui pourraient se retrouver dans l'incertitude quant à leurs déplacements aériens.

Les tensions entre le Syndicat National des Contrôleurs du Trafic Aérien (SNCTA) et la Direction Générale de l'Aviation Civile (DGAC) pourraient se traduire par des perturbations notables sur les pistes et dans les halls des différents aéroports du pays. Suite à l'échec des négociations concernant la réforme des services de la navigation aérienne, le SNCTA a lancé un appel à la grève nationale le 25 avril, impliquant l'ensemble des contrôleurs aériens ICNA et TSEEAC, ainsi que des agents de la vigie trafic.

Les raisons de cette mobilisation sont clairement exprimées par le syndicat majoritaire, dénonçant une approche des négociations focalisée davantage sur le démantèlement d'un contrat social que sur la résolution des enjeux de la navigation aérienne et les attentes de la profession, comme indiqué dans l'appel à la grève publiée le 9 avril dernier.

Les estimations préliminaires suggèrent que jusqu'à 70 % des vols pourraient être annulés sur les principaux aéroports, rapporte Les Échos, générant des préoccupations parmi les compagnies aériennes. La confirmation du taux de grévistes devra attendre le mardi, date butoir pour les déclarations individuelles des adhérents au mouvement de grève.

Bien que des services minimums soient prévus, une importante perturbation du trafic aérien est à craindre. Les retards et annulations pourraient toucher plus de la moitié des vols prévus au départ ou à l'arrivée pour le 25 avril, impactant quasiment l'ensemble des aéroports de France.

Le bras de fer entre le SNCTA et la DGAC s'intensifie

La tension entre le Syndicat National des Contrôleurs du Trafic Aérien (SNCTA) et la Direction Générale de l'Aviation Civile (DGAC) atteint son paroxysme en raison de divergences profondes sur la dernière version du protocole de négociations (V4), publiée le 8 avril. Le SNCTA considère que ce protocole, visant à conclure des pourparlers entamés il y a quinze mois, « est inacceptable et non paraphable ».

Les désaccords se concentrent sur plusieurs points clés, notamment l'accès aux HEB et HEA, la question de l'accompagnement social en termes de rémunération, de carrière et de gestion du temps de travail, ainsi que des blocages techniques persistants, décriés par le syndicat.

Des revendications portent sur des jours de récupération supplémentaires, la compensation suite à la suppression des clairances, l'introduction de dispositifs de contrôle de présence biométriques, les congés et la grille indiciaire, entre autres sujets. Ces points de discorde nourrissent un climat de tension entre les parties prenantes, alimentant le mouvement de grève prévu pour le 25 avril.

Passionné par l'écriture et la découverte de nouveaux horizons, je m'attelle à rédiger des articles sur une multitude de sujets avec curiosité et rigueur. Contribuer à la couverture de l'actualité est pour moi un véritable défi quotidien.

Aucun commentaire à «Grève des contrôleurs aériens : jusqu'à 70 % des vols au départ de la France annulés le 25 avril»

Laisser un commentaire

Les Commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés. - * Champs requis