Les patrons français payent les charges patronales les plus lourdes au monde

Par Nassim Terki Publié le 25/04/2024 à 17:00
Calcul des charges patronales

La France est le pays de l'OCDE avec les cotisations patronales les plus lourdes.
Les cotisations entravent la compétitivité sur le marché international.

Les pesantes charges patronales en France lui octroient la couronne de championne des cotisations les plus élevées dans le monde, une distinction peu enviable selon l'OCDE.

La France conserve son titre de championne des cotisations patronales les plus lourdes au monde, selon le dernier rapport de l'OCDE. Malgré des efforts d'allègement, les charges demeurent un défi pour les entreprises françaises, entravant la compétitivité sur le marché international.

Les cotisations patronales en France : toujours en tête malgré les efforts de réforme

La France conserve son statut de leader mondial en termes de cotisations patronales les plus élevées, malgré les efforts déployés pour alléger la charge fiscale sur les bas salaires. C'est ce que révèle le dernier rapport de l'OCDE, publié ce jeudi et consacré aux « impôts sur les salaires » dans les 38 États membres de l'organisation.

Selon l'OCDE, « les employeurs en France supportent 26,6 % des coûts de main-d'œuvre sous forme de cotisations de sécurité sociale, soit le niveau le plus élevé parmi les pays étudiés ».

Cette proportion dépasse également les 20 % dans des pays comme l'Italie, l'Espagne, la Suède et la Belgique, mais place la France bien au-dessus de l'Allemagne (16,7 %), du Royaume-Uni (10,1 %) et des États-Unis (7,5 %). La France reste ainsi un cas à part en matière de charges sociales pour les employeurs, malgré les réformes menées pour les alléger.

La France : au sommet mondial des charges patronales et fiscales en 2023

En combinant les cotisations patronales et salariales, la France se classe également parmi les pays les plus taxés, avec un poids dépassant un tiers des coûts de main-d'œuvre en 2023. Le « coin fiscal », qui représente la différence entre les coûts de main-d'œuvre pour l'employeur et la rémunération nette après impôt du salarié, atteint 46,8 % en France pour un salarié célibataire sans enfant rémunéré au salaire moyen. Malgré une légère baisse par rapport à 2022, cette charge fiscale reste élevée, plaçant la France derrière la Belgique, l'Allemagne et l'Autriche.

Ces lourdes cotisations patronales ont un impact sur le coût du travail pour les entreprises françaises. Un salarié percevant le salaire moyen représente ainsi un coût d'environ 83'000 dollars par an en France, pour un revenu net après impôts de 44'152 dollars. Cette situation place la France au neuvième rang dans l'OCDE, derrière des pays comme la Suisse, la Belgique, l'Allemagne et l'Autriche, où les coûts de main-d'œuvre dépassent les 100'000 dollars par an.

Passionné par l'écriture et la découverte de nouveaux horizons, je m'attelle à rédiger des articles sur une multitude de sujets avec curiosité et rigueur. Contribuer à la couverture de l'actualité est pour moi un véritable défi quotidien.

Aucun commentaire à «Les patrons français payent les charges patronales les plus lourdes au monde»

Laisser un commentaire

Les Commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés. - * Champs requis