Vers la généralisation d'un couvre-feu pour les mineurs

Par Nassim Terki Publié le 21/04/2024 à 17:30
Couvre Feu Pour Mineurs

Selon un récent sondage, les Français sont favorables à la généralisation d'un couvre-feu.
Les avis favorables varient selon l'âge et la catégorie socioprofessionnelle.

Vers un consensus national favorable à un couvre-feu pour les mineurs après 23 heures, selon un sondage récent.

Les Français se prononcent majoritairement en faveur d'un couvre-feu pour les mineurs à partir de 23 heures, selon un récent sondage. Une mesure visant à lutter contre l'ultra violence chez les jeunes, qui a récemment retenu l'attention de la classe politique.

Sécurité des jeunes : vers un couvre-feu salvateur ?

Une récente enquête CSA pour Europe 1, CNews et Le Journal du Dimanche révèle que 67 % des Français soutiennent l'idée de mettre en place un couvre-feu pour les mineurs à partir de 23 heures afin de lutter contre la délinquance juvénile. Face à l'émergence de cas d'ultra violence chez les jeunes, la classe politique est contrainte de réagir, comme en témoignent les récents événements tragiques à Montpellier, Viry-Châtillon et Grande-Synthe. L'initiative de Gérald Darmanin à Pointe-à-Pitre est saluée, et une majorité de Français semble en faveur de l'extension de cette mesure.

Les résultats du sondage montrent que 63 % des hommes et 70 % des femmes sont favorables à un couvre-feu pour les mineurs, avec des opinions divergentes selon les tranches d'âge. Les jeunes de 18 à 24 ans se montrent moins convaincus (49 %), tandis que les générations plus âgées soutiennent massivement l'idée, avec 75 % d'avis favorable chez les 65 ans et plus. Les inactifs sont particulièrement enclins à vouloir restreindre la présence des mineurs dans les rues après 23 heures, avec un taux de 72 % en faveur de cette mesure.

Qui soutient le couvre-feu pour les mineurs après 23 heures ?

Une plongée plus approfondie dans les catégories socioprofessionnelles révèle des différences significatives d'opinion concernant le couvre-feu pour les mineurs après 23 heures. En effet, les CSP+ montrent un soutien à hauteur de 59%, tandis que les CSP- se positionnent à 68 % en faveur de cette mesure. Les inactifs affichent quant à eux un taux élevé de 72 % d'adhésion à cette restriction.

Les chiffres sont également sans équivoque chez les électeurs de droite, avec 80 % d'entre eux soutenant l'instauration d'un couvre-feu national pour les jeunes. Les Républicains affichent un taux de 82 % de soutien, tandis que les électeurs du Rassemblement national se positionnent encore plus fermement à 85 %.

Passionné par l'écriture et la découverte de nouveaux horizons, je m'attelle à rédiger des articles sur une multitude de sujets avec curiosité et rigueur. Contribuer à la couverture de l'actualité est pour moi un véritable défi quotidien.

Aucun commentaire à «Vers la généralisation d'un couvre-feu pour les mineurs»

Laisser un commentaire

Les Commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés. - * Champs requis