Après l'agression au couteau dans le Bas-Rhin, une collégienne perd la vie

Par Rym El-Kechaï Publié le 19/04/2024 à 12:01
ambulance Dans Le Bas Rhin

Mort d'une collégienne suite à l'agression au couteau survenu dans le Bas-Rhin jeudi 18 avril.
Choque, peur et tristesse emparent les familles et personnel éducatif du collège Alsacien

Alors qu'hier, nous apprenions l'agression de deux élèves dans le Bas-Rhin sans réelle blessure, voilà que ce vendredi matin 19 avril, le bilan s'alourdit avec la mort d'une collégienne suite à un arrêt cardiaque.

Une tragédie a frappé la commune de Souffelweyersheim dans le Bas-Rhin hier. Après l'agression terrifiante qu'on subit deux fillettes âgées respectivement de 6 et 11 ans, une adolescente de 14 ans a perdu la vie à la suite d'un arrêt cardiaque survenu lors de l'attaque au couteau près de son collège.

Agression dans le Bas-Rhin : un épisode tragique en marge de l'attaque

L'adolescente avait été secourue par des enseignants qui avaient rapidement alerté les pompiers. Malgré les efforts déployés, elle est malheureusement décédée en fin d'après-midi, comme l'a confirmé le recteur d'académie, Olivier Faron.

L'alerte avait été donnée par le directeur de l'école primaire de la commune, après qu'un individu présentant des antécédents psychiatriques ait attaqué deux écolières au couteau. Le collège avait immédiatement mis en place une procédure de confinement. « La collégienne a connu un épisode de stress très fort qui a abouti à cet arrêt cardiaque », a précisé le recteur, soulignant la rigueur et la précision des enseignants dans la mise en œuvre de cette procédure.

Le maire de Reichstett, Georges Schuler, a exprimé son émotion, indiquant qu'il n'était pas en mesure de confirmer si la jeune fille avait une pathologie cardiaque. « Ce sont des procédures bien rodées, nous travaillons de manière très étroite avec la préfecture », a-t-il ajouté, insistant sur la réactivité des équipes.

Le ministre de l'Éducation nationale s'exprime

L'annonce du décès de la collégienne a profondément bouleversé la communauté éducative et les habitants de la région. La ministre de l'Éducation nationale, Nicole Belloubet, a exprimé sa tristesse : « La perte d'une jeune vie, pleine de promesses et d'avenir, est une tragédie qui me bouleverse, qui nous bouleverse ».

En Alsace, l'émotion est palpable. De nombreux parents ont exprimé leur inquiétude face à la situation. « [Mon fils] a eu du mal à s'endormir hier soir », confie Deborah Wendling, mère d'un élève de 6e. Malgré la mise en place de mesures de confinement, certains élèves ont vécu cette expérience avec anxiété, imaginant la présence d'un individu armé dans leur établissement.

L'auteur de l'attaque au couteau, un homme de 30 ans, a été interpellé. Les deux fillettes agressées présentent des blessures légères. Une enquête pour « tentatives d'homicides volontaires sur mineures de 15 ans (et rébellion) » a été ouverte. Le parquet de Strasbourg a souligné que « les motivations du principal suspect demeurent inconnues à ce stade » et qu'« aucun élément ne permet de rattacher ces agressions à un acte terroriste ».

Face à ce drame, les établissements scolaires ont rouvert leurs portes vendredi matin, avec une présence renforcée de la gendarmerie et une cellule d'urgence médico-psychologique mise en place. Le collège proposera également un service d'écoute aux familles pendant les vacances scolaires.

Titulaire d'un Master en Biotechnologies aujourd'hui rédactrice. Rédiger, développer des idées et transmettre l'information aux lecteurs est l'une des nombreuses facettes du métier que j'apprécie. Porté par un intérêt profond pour l'actualité française sous toutes ses dimensions, je me dédie actuellement à la rédaction d'articles touchant à des domaines variés tels que l'économie, la politique et les faits divers en France.

Aucun commentaire à «Après l'agression au couteau dans le Bas-Rhin, une collégienne perd la vie»

Laisser un commentaire

Les Commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés. - * Champs requis