Compte épargne-temps universel : Comment conserver tous vos congés en changeant de poste ?

Par Nassim Terki Publié le 24/04/2024 à 12:30
Epargne CETU employés heureux

Un accord a été trouvé sur la création d'un compte épargne-temps universel (Cetu) pour les salariés, en prévision d'un projet de loi Travail à l'automne.
Le Cetu permettra aux salariés d'épargner des congés, des RTT et des primes.

Le compte épargne-temps universel (Cetu) sur le point de devenir une réalité, donnant aux salariés la liberté d'épargner leurs congés pour mieux les utiliser tout au long de leur carrière.

Une réforme majeure du monde du travail se profile : l'accord sur la création d'un compte épargne-temps universel (Cetu) franchit une étape cruciale malgré les oppositions. Les salariés pourront désormais optimiser la gestion de leurs congés, une avancée significative pour leur carrière.

Le (Cetu), une révolution au service des salariés pour une meilleure organisation de leur carrière

Une étape importante a été franchie dans la concrétisation de la promesse de campagne d'Emmanuel Macron, malgré les oppositions du Medef. En effet, mardi 23 avril, l'Union des entreprises de proximité (U2P) et plusieurs syndicats, dont la CFDT, ont annoncé un accord sur la création d'un compte épargne-temps universel (Cetu), inscrit au programme du candidat Macron en 2022. Cette mesure, visant à compenser le report de l'âge légal de la retraite de deux ans l'année dernière, permettra aux salariés d'épargner des congés, des RTT et des primes pour les utiliser tout au long de leur carrière, même en cas de changement d'entreprise. Cette avancée, qui doit encore être ratifiée par les organisations syndicales avant de devenir un projet de loi Travail à l'automne, offre une nouvelle perspective aux travailleurs concernés.

Selon le projet d'accord annoncé ce mardi, les salariés pourront alimenter leur compte épargne-temps universel (Cetu) en y épargnant chaque jour de congé non pris au-delà de quatre semaines. En fonction de leur nombre de semaines de congés annuels et des accords de branche ou d'entreprise, ils pourront ainsi accumuler des jours de repos non pris, ainsi que des RTT et des congés liés aux heures supplémentaires.

Quant à l'utilisation du Cetu, celle-ci sera soumise à certains critères. En effet, si l'accord des partenaires sociaux est intégré tel quel dans le projet de loi, les salariés pourront puiser dans leur compte épargne-temps universel pour des motifs tels que :

    l'aide à un proche en situation de fragilité,
    la prolongation d'un congé lié à l'arrivée d'un enfant,
    des engagements associatifs ou citoyens, sous réserve d'une ancienneté d'un an.

De plus, l'utilisation du (Cetu) pour acquérir une qualification dans le cadre d'une reconversion professionnelle à l'initiative du salarié sera également possible après un an d'ancienneté. Enfin, le (Cetu) pourra être utilisé à des fins personnelles, y compris pour réduire le temps de travail avant la retraite, avec une ancienneté de trois ans requise.

Le nouvel eldorado des comptes épargne-temps inter-entreprises

La mise en place d'un nouveau mécanisme concernant les comptes épargne-temps (CET) suscite des interrogations quant à la possibilité pour les salariés de conserver leurs droits acquis en cas de changement d'employeur. Contrairement à la pratique actuelle, où le CET est soldé en fin de contrat et repart à zéro au nouvel emploi, un nouveau dispositif devrait permettre aux salariés de transférer leur CET d'une entreprise à une autre.

Cependant, il est important de noter que la nouvelle entreprise ne prendra pas en charge les congés accumulés par le salarié chez son précédent employeur. En effet, c'est à la Caisse des Dépôts et des Consignations (CDC) que reviendra la responsabilité de gérer les fonds correspondant aux congés et aux RTT stockés dans le CET. Ainsi, chaque entreprise versera à la CDC une somme correspondant à la valeur des congés accumulés par ses salariés dans leur CET, et c'est la CDC qui financera ces congés lorsque les salariés décideront d'en bénéficier, même des années après.

Par ailleurs, les CET actuels ne seront pas supprimés et pourront coexister avec le nouveau compte épargne-temps universel (Cetu). Selon les informations relayées par l'AFP, entre 10 % et 20 % des salariés du secteur privé disposent actuellement d'un CET, tandis que la moitié des agents publics en bénéficient. Ces comptes épargne-temps pourront même être potentiellement intégrés au (Cetu), en fonction des accords conclus au niveau de l'entreprise.

Passionné par l'écriture et la découverte de nouveaux horizons, je m'attelle à rédiger des articles sur une multitude de sujets avec curiosité et rigueur. Contribuer à la couverture de l'actualité est pour moi un véritable défi quotidien.

Aucun commentaire à «Compte épargne-temps universel : Comment conserver tous vos congés en changeant de poste ?»

Laisser un commentaire

Les Commentaires sont soumis à modération. Seuls les commentaires pertinents et étoffés seront validés. - * Champs requis