Tennis

Patrick Mouratoglou : “Djokovic peut de nouveau dominer le tennis mondial”

Patrick Mouratoglou, l’entraineur de Serena Williams, pense que Novak Djokovic est de nouveau capable de dominer le tennis masculin.

Patrick Mouratoglou laisse entendre que Novak Djokovic est capable de revenir au sommet du circuit ATP.  Le Français, qui entraîne Serena Williams, donne son avis dans une tribune pour BBC Sports.
En effet, avec sa victoire à Wimbledon dimanche dernier, Novak Djokovic envoyait un signal à ses rivaux. Le Serbe leur signifiait qu’après un passage à vide de plus de 18 mois, il était de retour aux affaires. Ainsi, Patrick Mouratoglou rejoint Richard Krajicek, le directeur du tournoi de Rotterdam et ancien lauréat de Wimbledon (1996). Lui aussi supporte l’idée d’une possible résurgence de “Nole”.

Les arguments de Patrick Mouratoglou

À l’époque où Rafa (Nadal) et Roger (Federer) raflaient tout sur leur passage, un nouveau joueur arriva, puis devint le meilleur d’entre eux…C’était Novak (Djokovic) […].

Rappelle tout d’abord Patrick Mouratoglou.

Novak est en bonne forme physique et peut jouer pour quelques années encore. Il a dominé lorsque Rafa et Roger jouaient leur meilleur tennis, donc il peut le refaire.

Ajoute-t-il.

Le Niçois fait référence au règne sans partage de Djokovic, entre 2014 et mi-2016. Durant cette période, le Serbe s’était adjugé pas moins de six tournois majeurs, dont quatre remportés à la suite.

Le “vrai” Novak de retour selon Patrick Mouratoglou

Patrick Mouratoglou estime que la clé du succès retrouvé de Novak Djokovic est le feu sacré, cette envie particulière de gagner qui fait la mentalité des champions.

Ces deux dernières années, ce n’était pas le véritable Novak sur les courts. Les choses semblent être rentrées dans l’ordre pour lui il y a peu, à compter de son quart de finale à Roland-Garros.

Observe-t-il.

On a vu son esprit combatif de retour. Novak n’a jamais perdu son jeu, il avait seulement perdu son envie de compétition. Peut-être était-ce sa motivation…

Juge-t-il encore.

Puis il donne son point de vue de coach, et souligne à quel point l’état d’esprit des champions est ce qui les rend spéciaux avant toute chose. Pour Mouratoglou, la différence entre eux et les joueurs “moyens” est leur capacité à rester compétitifs de façon constante. À chaque point de match ils se battent, notamment dans les instants les plus importants. C’est cela, pense-t-il, encore plus que le talent, qui leur permet de retourner l’issue d’une confrontation.

Publié le jeudi 19 juillet 2018 à 10:36, modifications jeudi 19 juillet 2018 à 10:36

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !