Sport

Ski : Jean-Baptiste Grange sur le toit du monde

Le ski français s’apprêtait à partir déçu des Mondiaux de ski alpin à Vail et Beaver Creek, dans le Colorado, avant qu’un extra-terrestre vienne sauver la patrie. Jean-Baptiste Grange, inattendu à ce niveau après de longues blessures récurrentes, a ressurgi au moment opportun.

Ce week-end se sont achevés les Mondiaux de ski, où les Français le bon et le moins bon, enchaînant les places au pied du podium et ne garnissant pas la moisson des médailles françaises. Avec seulement deux médailles de bronze à l’aube de la dernière journée, le ski français restait sur des Mondiaux mitigés.

C’était avant l’arrivée de Jean-Baptiste Grange sur le slalom messieurs, discipline largement dominée par l’Autrichien Marcel Hirscher. Cinquième après la première manche à 0″88, tandis qu’Alexis Pinturault, que l’on imaginait plus haut dans cette compétition, achevait le premier run à la huitième place, Jean-Baptiste Grange gardait toutes ses chances pour la médaille à l’issue de la matinée.

Les conditions climatiques sont devenues dantesques en seconde manche, déroulée dans l’après-midi dans le Colorado mais en soirée à l’heure française. Les flocons tombaient et les skieurs voyaient la neige se coller à leur masque, mettant sérieusement en péril la visibilité du parcours. Les Allemands sont tout de même parvenus à sortir du lot en sortant deux grosses performances coup sur coup, via Fritz Dopfer et Felix Neureuther, respectivement deuxième et troisième à l’arrivée finale.

C’était ensuite le tour de Jean-Baptiste Grange, qui a survolé les débats en devançant les deux Allemands de 0″35 et 0″55, effectuant ainsi le meilleur temps sur la seconde manche. Alexis Pinturault avait quant à lui chuté sur le haut du parcours, mettant fin à ses Mondiaux d’une bien triste manière, alors qu’il avait obtenu le bronze sur le slalom géant deux jours plus tôt.

Alors qu’il restait quatre concurrents sur la piste, Jean-Baptiste Grange les voyait tous arriver loin derrière lui, s’assurant la médaille d’argent alors qu’il restait l’indétrônable Marcel Hirscher au départ. Indétrônable, c’était avant cette deuxième manche durant laquelle il voit son avance sur Grange de la première manche chuter petit à petit, puis d’enfourcher sur le bas du tracé, et ne pouvant ainsi plus finir la course.

La joie a été immense pour Jean-Baptiste Grange, qui revient de nulle part après quatre années de moments difficiles qui ont suivi son sacre en 2011 sur la même course. Cette saison, son meilleur résultat était une 6ème place. Il a su ressurgir au meilleur des moments.

Publié le lundi 16 février 2015 à 13:29, modifications lundi 16 février 2015 à 13:29

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !