Sport

Le slogan fasciste de Carlo Ancelotti, entraîneur du Real Madrid

On vous en a parlé en début de semaine, une légende du football italien a tenu des propos polémiques, à la limite du racisme. Arrigo Sacchi a trouvé un soutien de poids, Carlo Ancelotti, qui officie actuellement au Real Madrid.

Carlo Ancelotti est surtout connu en France pour avoir entraîné le Paris Saint-Germain au début de l’ère qatari, mais il est également l’un des plus grands entraîneurs du monde avec un palmarès impressionnant, aussi bien avec l’AC Milan, Chelsea, ou encore la Juventus Turin.

Les deux entraîneurs que sont Arrigo Sacchi et Carlo Ancelotti formant deux des plus grands entraîneurs italiens de l’histoire, l’un peut forcément compter sur l’autre dans les moments difficiles. Carlo Ancelotti l’a bien prouvé ce mercredi soir à l’issue de la victoire (2-0) de son équipe sur la pelouse de Schalke 04 en huitièmes de finale aller de la Ligue des Champions. Interviewé par la télé italienne, il s’est retrouvé en liaison direct avec Arrigo Sacchi qui se trouvait sur le plateau.

L’amitié entre les deux apparaît aux yeux de tous, et Carlo Ancelotti a trouvé les mots (ou pas) pour afficher son soutien à son ami.

Salut Arrigo, beaucoup d’ennemis, beaucoup d’honneur.

A déclaré l’entraîneur du Real Madrid. Une phrase qui n’est pas tombée dans l’oreille de sourds, puisque les internautes se sont empressés de rappeler qu’il s’agissait d’un slogan de la bien triste époque de Benito Mussolini.

De là à imaginer que Carlo Ancelotti est fasciste, on ne franchira évidemment le pas. On préfèrera pour le moment considérer cette déclaration comme un faux-pas ou une blague qu’ils font entre eux.

Le fascisme dans le football italien a déjà été présent dans le passé, l’ancien attaquant de la Lazio Rome Paolo Di Canio avait effectué des gestes fascistes en célébrant un but, déclarant par la suite lui-même qu’il n’était pas raciste, mais fasciste. Son idéologie avait créé une polémique à Sunderland, club dans lequel il avait été engagé en tant qu’entraîneur en 2013, provoquant le départ du vice-président qui était contre la présence de ces idées politiques au club.

Publié le jeudi 19 février 2015 à 15:22, modifications jeudi 19 février 2015 à 15:22

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !