Sport

JO de Rio : Tony Parker s’en va sans le moindre regret

Une nouvelle fois défaits face à une solide d’Espagne, l’équipe de France de basket a également dû faire face au départ en retraite de son joueur fétiche : Tony Parker. Pour ce dernier, le constat est simple : il ne regrette rien !

Hier soir, au terme du match ayant vu une nouvelle fois l’équipe de France de basket s’incliner face à une robuste équipe d’Espagne (92-67), Tony Parker est apparu détendu et souriant en zone mixte. La raison de cette plénitude malgré la défaite ? L’envie de savourer les bons souvenirs vécus avec les siens peu après l’annonce de sa retraite internationale.

En effet, c’est à l’issue de cette onzième défaite contre les Espagnols en quarts de finale des Jeux Olympiques de Rio que le meneur des Spurs a décidé de mettre un terme à sa carrière au sein des Bleus. Interrogé peu après la rencontre par nos confrères du journal Le Monde, « TP » n’a pas hésité à se confier sur ses sentiments. Ainsi, quand on lui demande s’il est difficile de finir sa carrière internationale olympique sans médaille, ce dernier répond :

Non. Zéro regret. Si vous avez suivi ma carrière, vous savez que le plus important pour moi était de gagner une médaille d’or. Et ça on l’a fait en 2013. Tout le reste, c’était du bonus. Je garde en tête cette médaille qui était le premier titre du basket français. Ça restera le plus beau souvenir de ma carrière en équipe de France.

Et quand on lui demande de confirmer que ce match contre l’Espagne était bien son dernier sous le maillot des Bleus, le numéro 9 des San Antonio Spurs répond sans détour :

Oui, c’était mon dernier match, je ne vais pas changer d’avis. Cela fait seize ans que je joue en équipe nationale, ça use.

Aucun pincement au coeur, donc ? Il poursuit :

Pas plus que ça. Je pense que je vais réaliser plus dans les deux, trois prochains jours. Pour l’instant c’est dur d’imaginer, j’ai d’autres choses en tête.

Interrogé sur une potentielle implication à venir au sein de l’équipe de France, Tony Parker confie :

Non, je ne pense pas. Je vais plus prendre des vacances, du repos et essayer de faire cinq bonnes saisons avec les Spurs. Aussi de gagner un autre titre NBA et essayer d’améliorer mon palmarès avec les Spurs. Ce sera ça ma motivation maintenant.

C’est donc le coeur léger, libre de tout regret, que Tony Parker quitte l’équipe de France après 16 années de bons et loyaux services. Quid de la relève ? Le basketteur natif de Bruges livre son analyse :

On a une bonne génération qui arrive. Avec Joffrey (Lauvergne), Tomtom (Thomas Heurtel), Evan (Fournier), tous les jeunes qui vont monter. On a encore cinq joueurs qui ont été draftés (en NBA pour la saison prochaine). Ils vont continuer à avoir des résultats.

A l’instar de beaucoup de fans s’étant exprimé sur les réseaux sociaux suite à cette annonce de départ en retraite internationale, il ne nous reste plus qu’à adresse un seul mot à Tony Parker : merci !

Publié le jeudi 18 août 2016 à 12:45, modifications jeudi 18 août 2016 à 12:52

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !