Sport

ISA World Surfing Games : Le Mexicain Jhonny Corzo sacré champion du monde à Biarritz

La France remporte un titre historique par équipe et termine la compétition avec une belle moisson de médailles

Le surfeur mexicain Jhonny Corzo a remporté le titre de champion du monde lors de la dernière journée des ISA World Surfing Games, organisés à Biarritz. Les championnats du monde se sont donc clôturés avec les ultimes épreuves du tournoi masculin. Un challenge par équipe, l’Aloha Cup, a également tenu les spectateurs en haleine lors d’un concours de relais.

Le rêve de l’équipe de France s’est envolé dans les ultimes manches du tournoi masculin dans le cadre de la dernière journée de compétition des Mondiaux de surf organisés à Biarritz. Le surfeur Mexicain Jhonny Corzo est parvenu à devancer les représentants du camp tricolore. Jérémy Florès a dû s’incliner en demi-finale et Joan Duru en finale.

Biarritz sous le soleil de Mexico pour le titre masculin des ISA World Surfing Games

Le surfeur mexicain a terminé à la première place de la finale masculine des Mondiaux de surf. L‘équipe de France est parvenue à sauver les meubles avec la très belle deuxième place de Joan Duru. L’athlète portugais Pedro Henrique a décroché la troisième place de la finale masculine. La délégation mexicaine a laissé éclater sa joie lors de la cérémonie de remises des médailles en ce dimanche 28 mai. L’Argentin Leandro Usuna avait été sacré champion du monde masculin en 2016 selon des informations de France 3 Régions.

Jhonny Corzo : le jeune prodige de la fédération mexicaine de surf

Jhonny Corzo vient donc d’être sacré champion du monde ISA de surf à seulement 18 ans. Le Mexicain a ainsi obtenu pour cette finale une note globale de 14,5 points. Corzo a décroché l’or en finale notamment grâce à une vague magistrale notée 8,17 points. Le Bayonnais Joan Duru a de son côté récolté un score de 13,9 points. Le Français est parvenu à décrocher sa médaille d’argent avec une vague notée 7,23 points selon des précisions du quotidien Sud-Ouest. Le Portugais Pedro Henrique a terminé sur la troisième marche du podium avec 12,47 points. L’Espagnol Jonathan Gonzalez, dernier de la finale, a échoué à la quatrième place avec un score de 11,74. Il a néanmoins ainsi obtenu la médaille de cuivre.

Déception pour Jérémy Florès et résultats encourageants pour la délégation française

Avant cette finale du tournoi masculin âprement disputée, le camp tricolore avait été marqué par une déconvenue au tour précédent. Le capitaine de l’équipe de France, Jérémy Florès, originaire de la Réunion, classé 16ème mondial, avait malheureusement été éliminé au stade des demi-finales dans la matinée du dimanche 28 mai. Florès avait terminé à la quatrième place de sa demi-finale, remportée triomphalement par le jeune mexicain Jhonny Corzo.

Ces championnats du monde à domicile se sont donc soldés par une moisson de médailles pour les Français. L’or pour Pauline Ado, l’argent pour Johanne Defay et Joan Duru, le titre mondial par équipe ainsi que le sacre lors du relais Aloha Cup. La France a donc été couronnée championne du monde par équipe à Biarritz pour la toute première fois de son histoire.

Ces résultats sont donc très encourageants pour l’avenir du surf français. Ces Mondiaux du surf ont été ouverts cette année à 47 nations. Ce chiffre record s’inscrit dans le cadre du projet olympique de l’une des disciplines reines des sports extrêmes et de glisse. Le surf va en effet apparaître pour la première fois dans le cadre des Jeux Olympiques de Tokyo au Japon en 2020.

Le bilan des Championnats du monde de surf à Biarritz

Les marées capricieuses en milieu de semaine et l’absence des cadors internationaux à Biarritz comme Kelly Slater, Gabriel Medina, Stephanie Gilmore ou bien encore John Florence resteront les seuls points noirs de cette magnifique semaine dédiée au surf dans le cadre des ISA World Surfing Games organisés sur le spot de la Grande Plage de Biarritz au Pays Basque.

La plage avait bénéficié d’un dispositif de sécurité exceptionnel. Des membres des forces de l’ordre et de CRS armés étaient présents chaque jour sur le site de la compétition. Des plots avaient été également disposés aux abords de l’accès à la Grande Plage et du Surfing Village. Ce mécanisme a été déployé afin de parer à l’éventualité d’un camion fou.

La fin de semaine a également été animée par un festival dédié aux arts de la rue. Des acteurs, des échassiers ou bien encore des musiciens sont parvenus à divertir de très nombreux spectateurs qui patientaient entre deux sessions de la compétition de surf sur la Grande Plage et à travers les rues de Biarritz.

Le pari est donc réussi pour la France avec ces championnats du monde. La Fédération Française de Surf souhaitait faire de Biarritz et de ces ISA World Surfing Games une vitrine dans le cadre de la candidature de Paris pour les JO de 2024. Biarritz, Hossegor ou Lacanau pourraient bien accueillir les épreuves de surf en 2024 si les JO se déroulaient en France.

Publié le lundi 29 mai 2017 à 10:03, modifications lundi 29 mai 2017 à 11:20

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !