Football

Paolo Guerrero, le capitaine du Pérou privé de Mondial

Paolo Guerrero avait fait appel d’une suspension pour dopage. Mais, sa peine a été alourdie.

“Faute ou négligence”

C’est sans doute une bonne nouvelle pour la France mais c’est terrible pour le Pérou. La sélection sud-américaine qui retrouve le Mondial pour la première fois depuis 1982 sera privée de son capitaine Paolo Guerrero. Inclu dans la présélection de 25 joueurs, il a vu sa sélection être alourdie par le Tribunal Arbitral du Sport.

Nous ne sommes qu’à quelques semaines de la Coupe du Monde 2018 en Russie. Et Paolo Guerrero, le capitaine du Pérou vient de se voir refuser le droit d’y participer. Il avait été initialement suspendu un an pour un contrôle positif à la métabolite de cocaïne. Mais, grâce à un appel sa sanction avait été réduite à six mois ce qui lui permettait de participer au Mondial. Mais, l’Agence mondiale antidopage a finalement eu gain de cause avec une sanction alourdie à 14 mois. Il ne pourra pas rejouer avant janvier 2019. Le tribunal dit qu’il n’a pas forcément cherché à “améliorer ses performances” mais est coupable de “faute ou négligence”. Encore un coup d’Eric Cantona sans aucun doute.

Publié le mardi 15 mai 2018 à 11:15, modifications mardi 15 mai 2018 à 11:17

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !