Economie

Cap 22 : le gouvernement veut une société “zéro cash”

Pour pousser l’État a une grande plus efficacité tout en faisant de meilleures économies, le gouvernement d’Édouard Philippe avait mandaté 34 experts. Livré en retard, leur rapport, pourtant confidentiel, a fuité vendredi dernier.

On apprend, dans le volet économique du rapport Cap 22, que l’Élysée s’oriente vers une société “zéro cash”. Pour y parvenir, la France devrait commencer par la suppression progressive des pièces de monnaie, notamment celles de 1 et 2 centimes.

À terme, l’objectif est d’arriver à  100% de transactions financières sans aucun recours au paiement en espèces. Les experts espèrent ainsi stopper  la fraude fiscale et booster les entrées de l’État.

Cap 22 : Un rapport du comité d’action publique 2022

Le 13 octobre 2017, Edouard Philippe, Premier ministre, lançait le “programme action publique 2022“. Son objectif couvre trois axes.
D’abord, l’amélioration de la qualité des services publics, afin de mieux servir les usagers. Ensuite, offrir un environnement de travail modernisé aux agents publics. Enfin, accompagner la baisse des dépenses publiques, de façon à soulager les contribuables.

Pour ce faire, le gouvernement installait donc un comité : le “comité action publique 2022” ou, pour faire simple, “Cap 22”. En son sein, une trentaine de personnalités : économistes, figures des secteurs public et privé, ou encore des élus. Aussi, ce sont leurs analyses, auxquelles s’ajoutent les pistes de solutions qu’ils proposent, qui aujourd’hui sont parvenues à la presse.

Cap 22 préconise de suivre le modèle suédois

Les pages 87 et 88 des 76 feuilles de propositions s’intéressent donc à la dématérialisation des paiements aux administrations françaises. Un objectif dont la généralisation est voulue pour 2020. Pour appuyer cette idée, les experts se basent sur les habitudes des Français. En effet, parmi les Européens, les Hexagonaux sont de ceux qui utilisent le moins les espèces.

La proportion des transactions faites en espèces est plus faible en France que dans d’autres pays européens. […]Seuls des pays nordiques comme la Suède et la Finlande ont des taux inférieurs.

Nous apprennent ainsi ces lignes.

Aussi, il s’agit désormais, pour le gouvernement, de tabler sur cette inclination des Français, pour limiter la fuite de capitaux.

En supprimant progressivement la circulation d’espèces, on simplifiera les paiements, correspondant aux modes de vie déjà préconisés par les Français, tout en permettant une lutte plus efficace contre la fraude et le grand banditisme.

Estime par ailleurs l’équipe autour du projet.

Elle suggère d’initier ce processus par un arrêt de la circulation des pièces de 1 et 2 centimes. Cette expérience ne serait pas inédite, puisque réalisée auparavant dans au moins trois autres pays, dont la Belgique.

Les autres mesures souhaitées sont au nombre de deux. D’une part,la suppression des espèces, des chèques et des timbres pour les paiements fiscaux et sociaux d’ici deux ans. D’autre part, le fait de rendre obligatoire les paiements dématérialisés (carte bancaire, téléphone, virement) pour tous les achats, sans montant minimum.

Publié le lundi 23 juillet 2018 à 15:43, modifications lundi 23 juillet 2018 à 15:04

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !