Economie

Cap 2022 : Les propositions radicales pour réaliser 30 milliards d’économies sur les dépenses publiques

Les experts du Comité action publique 2022, CAP 2022, proposent 22 pistes pour une refonte en profondeur des dépenses publiques avec à la clé 30 milliards d’euros d’économies. 

Les premières pistes dévoilées par CAP 2022, le comité d’action publique 2022, ont déjà suscitées de vives réactions. En effet, Le Figaro a révélé mardi 17 juillet, les 22 propositions de réformes remises au gouvernement par le groupe composé d’experts des secteurs public et privé. Ces projets visent à moyen terme à faire 30 milliards d’économies sur la dépense publique. Par ailleurs, le gouvernement a annoncé la semaine dernière que les mesures préconisées « seraient révélées au fur et à mesure des réformes ». Le rapport complet devrait être rendu public à partir du mois d’octobre.

Vers un changement de modèle ?

Ainsi, ce mardi 17 juillet, Le Figaro a publié une partie des « 22 propositions pour changer de modèle » préconisées par les experts. Elles vont de l’audiovisuel public au système de soins en passant par la suppression des doublons Etat et collectivités. Elles concernent également la simplification du recouvrement des impôts. Ou encore la fin de certaines niches fiscales et sociales. En outre, pour les fonctionnaires, il devrait y avoir « un assouplissement du statut pour offrir la possibilité d’évolutions différenciées entre les trois fonctions publiques ». Bref, ces préconisations représenteraient près de 30 milliards d’euros d’économies.

Déjà, des réformes ont été lancées après des « ateliers thématiques » tenus dans le cadre du Cap 2022. A l’image de la refonte de l’administration fiscale. Celle-ci a été présentée la semaine dernière par le ministre de l’Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin. Sur l’audiovisuel, qui a déjà fait grand bruit, des annonces auront lieu cette semaine.

Par ailleurs, d’autres ateliers thématiques se tiendront en juillet. Ainsi, selon Le Figaro, le gouvernement pourrait annoncer, dans les semaines à venir, des mesures sur la politique de l’emploi. Mais aussi sur le sport, autour de la création d’une Agence du sport. En revanche, le plan hôpital, très attendu à la rentrée, est indépendant des orientations de ce rapport.

Le gouvernement ne commente pas

A l’annonce des ces 22 propositions, le gouvernement a déclaré qu’il observait « la plus grande prudence » sur ces révélations publiées par Le Figaro.

Ces 30 milliards, ce sont des économies mais aussi des hausses fiscales. Le gouvernement sera plus que prudent sur ce qui relève des prélèvements obligatoires. Car l’objectif est de globalement les baisser. On veut trouver des économies et en même temps baisser les prélèvements obligatoires. Et assainir les finances publiques.

A sobrement commenté le cabinet du Premier ministre.

En effet, pour éviter les polémiques autour de mesures potentiellement explosives mais non abouties, le gouvernement avait décidé de ne pas publier le fameux rapport avant que les décisions de réformes et d’économies ne soient prises. Ainsi, la semaine dernière, Edouard Philippe recevait à Matignon les membres du Cap 2022. Il a confirmé que le rapport serait publié cet automne, au terme de tous les arbitrages.

On ne va pas commenter un rapport qu’on a décidé de ne pas publier maintenant. Et dont on n’endosse pas les mesures. Ce qui compte, ce sont les décisions que l’on va prendre, rien d’autre. Il y a des idées que l’on prend, d’autres pas, d’autres encore qu’on instruit. Le rapport sera rendu public à la fin, on ne change rien.

Publié le mercredi 18 juillet 2018 à 12:01, modifications mercredi 18 juillet 2018 à 11:13

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !