Insolite

Un pingouin amputé remarche grâce à l’impression 3D

Le pingouin Bagpipes avait perdu une patte après avoir été emprisonné dans un filet de pêche en 2007. Il a retrouvé sa patte grâce à l’impression 3D.

La science progresse de jour en jour. Cette fois c’est un pingouin qui a pu en bénéficier. L’oiseau marin nommé Bagpipes avait dû être amputé de la patte gauche après qu’il se soit coincé la patte dans un filet de pêche au large de la Nouvelle-Zélande.

Recueilli par les membres du Centre International de l’Antarctique à Christchurch (qui récupère régulièrement des animaux en détresse), en Nouvelle-Zélande, le pingouin avait réussi à avoir une mobilité réduite grâce à des prothèses bricolées à partir d’emballages de bouteilles de bière.

Pourtant, l’alcidé est resté grandement handicapé :

Quand il sort du bassin, il utilise des parties de son corps qu’ils ne devrait pas utiliser, comme son bec ou ses palmes, on espère que cette prothèse changera ça.”

A expliqué Mal Hacket, son soigneur au magazine Stuff.

C’est un spécialiste de l’impression 3D, Don Lucas, de l’université de Canterbury, qui a décidé de travailler sur une nouvelle prothèse. Il a commencé par scanner la patte valide de Bagpipes. Après plus de trente heures de travail, il a réalisé un premier prototype en plastique.

La partie la plus difficile était de scanner son pied car il bouge beaucoup. Nous avons encore besoin de faire quelques ajustements pour que la prothèse soit mieux attachée.

A-t-il expliqué.

Ainsi, neuf ans après son amputation, Bagpipes peut désormais nager et marcher comme les autres manchots pygmées. En effet, ce pied en 3D est davantage approprié à l’animal puisqu’il correspond à sa morphologie naturelle. Cependant, il va devoir apprendre à apprivoiser cette nouvelle patte.

Une vidéo mise en ligne par la chaîne néo-zélandaise, One News, montre son incroyable rétablissement.

Le prochain objectif est d’encore améliorer cette première prothèse pour arriver à fournir à Bagpipes une patte quasi identique à la patte saine.

L’impression 3D s’utilise de plus en plus pour fabriquer des appareillages aux animaux blessés. Avant le pingouin Bagpipes, c’est le bec de l’aigle Beauty qui avait été reconstitué grâce à cette technologie. Et plus récemment, c’est la carapace de Freddy la tortue qui s’est vue consolidée grâce à une prothèse 3D.

Publié le dimanche 5 juin 2016 à 13:03, modifications dimanche 5 juin 2016 à 13:26

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !