Mode

Logo Lacoste : Le crocodile remplacé par des espèces en voie d’extinction

Lacoste a lancé en édition limitée une collection de polos où son logo crocodile cède la place à dix espèces en voie de disparition.

Pour la première fois de son histoire, Lacoste remplace le célèbre crocodile de son logo par des espèces en voie d’extinction.

Une série limitée de polos

Le petit crocodile vert, aussi célèbre que la virgule de Nike ou les trois bandes blanches d’Adidas, va céder sa place le temps d’une série limitée de polos. Ainsi, des marsouins du golfe de Californie, tortues Batagur de Birmanie, lépilémurs septentrionaux, rhinocéros de la Sonde, et autres saolas viendront orner les vêtements. Autant d’espèces menacées qui ont été cousues sur 1775 polos que l’on peut dès maintenant acheter en ligne sur le site de Lacoste pour soutenir l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature.

Baptisée « Save Our Species » (Sauvez nos espèces), la collection est actuellement à l’honneur à l’occasion de la Fashion-Week à Paris.

Pour chaque espèce, le nombre de polos produits correspond au nombre de spécimens encore présents dans la nature. Allant de 30 exemplaires pour le Marsouin du Pacifique à 450 exemplaires pour le Cyclure de l’île Anegada. Cette équivalence entre x polos et x espèces menacées est un élément clé dans le projet développé avec l’UICN pour sensibiliser le grand public.

A expliqué Bertille Toledano, la présidente de l’agence de publicité BETC à CBNews.

Lacoste ne se fait pas d’argent

Déjà en rupture de stock pour certains modèles, les polos coûtent chacun 150 euros, soit cinquante euros de plus qu’un polo Lacoste standard. Pour autant le prix n’a pas découragé les adeptes. En effet, les modèles mis en vente dès mercredi 1er mars sur le site européen de Lacoste étaient déjà rupture de stock ce jeudi. Par ailleurs, la porte-parole de la griffe a précisé :

Lacoste ne se fait pas d’argent sur cette opération. L’entreprise a en effet noué à cette occasion un partenariat avec l’Union internationale pour la conservation de la nature à qui elle va verser des droits.

Le crocodile comme logo depuis 85 ans

Depuis 85 ans le saurien trône fièrement sur les modèles de la marque. Ainsi ce sera la première fois que son monopole va être entamé. Le crocodile brodé sur 30 millions d’articles chaque année avait été choisi par le tennisman René Lacoste. Cofondateur de la marque avec André Gillier en 1933.

Le logo faisait référence au surnom « The Crocodile » que donnait la presse sportive américaine au Français. A l’époque René Lacoste souhaitait faire référence à « sa ténacité sur les courts de tennis ». Par ailleurs, la légende veut que le capitaine de l’équipe de France se fût engagé à lui offrir une luxueuse valise en cuir de croco s’il gagnait un match. Un moment particulièrement important de la Coupe Davis de 1927. Ainsi, l’année suivante, après avoir remporté ladite coupe, René Lacoste demandait à son ami Robert George de dessiner un crocodile. Un emblème qu’il pourrait afficher sur la poche de son blazer fétiche.

Cinq ans plus tard, le tennisman alors retraité des courts avait apposé le logo sur les polos pour sportifs. Seuls vêtements que confectionnait la griffe au début. Plus tard, pour lancer le produit à échelle industrielle, le croco était devenu vert et sa gueule ouverte rouge.

Publié le vendredi 2 mars 2018 à 13:02, modifications vendredi 2 mars 2018 à 11:19

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !