Culture

Opéra de Paris : Benjamin Millepied démissionne de ses fonctions de directeur

Il ne sera pas resté bien longtemps à la tête de l’Opéra de Paris. Benjamin Millepied a annoncé ce jeudi 4 février qu’il quittait ses fonctions de directeur…

Benjamin Millepied a tiré sa révérence. Le célèbre chorégraphe et mari de Natalie Portman, a annoncé sur son compte Twitter qu’il quittait ses fonctions de directeur de l’Opéra de Paris.

Le chorégraphe déclare notamment :

Après mûre réflexion, j’ai décidé de mettre fin à mes fonctions de Directeur de la Danse au sein de l’Opéra de Paris… Mes fonctions de Directeur de la Danse occupent aujourd’hui une telle place qu’elles réduisent considérablement celles, essentielles à mes yeux, de la création et de l’expression artistique.

Un départ qui serait donc pour « des raisons personnelles » mais qui est loin d’être une surprise. Depuis quelques heures, il se murmurait que Benjamin Millepied était sur le point de présenter sa démission. Une information dévoilée par nos confrères de Paris Match qui révèlent que le chorégraphe dérangeait…

Formé à l’enseignement new-yorkais, Benjamin Millepied a voulu moderniser quelque peu l’Opéra français. Malheureusement, ses méthodes de travail n’auraient pas fait l’unanimité, loin de là. A cela s’ajoutent les propos tenus par le chorégraphe, dans Relève, un documentaire qui lui est consacré et qui a été dévoilé à la fin du mois de décembre sur Canal +. Benjamin Millepied y critiquait la rigueur de l’enseignement à l’Opéra de Paris.

Le chorégraphe avait également lâché dans les colonnes du Figaro :

Mais quel métier est le nôtre ? Être danseur, c’est s’exprimer, pas tenter de ressembler à un motif sur du papier peint !

Des propos qui auraient choqué à l’Opéra de Paris.

Benjamin Millepied parti, il sera remplacé par Aurélie Dupont, une ancienne danseuse-étoile.

Publié le jeudi 4 février 2016 à 15:39, modifications jeudi 4 février 2016 à 15:39

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !