Culture

André Brahic : décès du découvreur des anneaux de Neptune

André Brahic, l’astrophysicien qui a découvert les anneaux de Neptune et vulgarisateur de talent est décédé des suites d’une longue maladie.

André Brahic n’était pas uniquement un astrophysicien de génie, il était également un expert mondial du système solaire et un conteur hors-pair.

C’était un personnage éblouissant et hors du commun, extraordinairement chaleureux, profond et authentique, un grand savant et en même temps un conteur, un écrivain

a commenté Odile Jacob dans un communiqué pour annoncer son décès.

Né en 1942 à Paris au sein d’une famille modeste, il est décédé ce dimanche 15 mai des suites d’un cancer.

Dans les années 80, il s’est rapidement imposé comme le spécialiste de l’exploration du système solaire, conduite par la sonde spatiale Voyager et la mission américano-européenne Cassini partie en 1997 et qui tourne toujours autour de Saturne. En 1984, il s’est intéressé aux anneaux de Saturne et a lancé un programme qui lui a permis de co-découvrir, avec l’américain William Hubbard, les anneaux de Neptune, une autre planète gazeuse.

En 1990, l’astéroïde 3488 basé dans la ceinture du système solaire avait été baptisé Brahic pour lui rendre hommage.

Son crédo était :

La lutte contre les homos tristus en faveur des homos rigolus, moins nombreux mais plus utiles

se plaisait-il à dire, plaidant pour que le monde aille mieux.

En narrateur de talent, il avait le don de rendre populaire l’astrophysique avec humour et une bonne dose de folie. Il avait publié aux Editions Odile Jacob, de nombreux livres sur le sujet dont le dernier ayant pour sujet les exo planètes Terres d’ailleurs, Sommes nous seuls dans l’univers ? publié en 2015.

Dans un communiqué, François Hollande à

salué un grand savant qui savait rendre simples les mystères du ciel. Il était aussi un merveilleux pédagogue dont les livres et les interventions nous ont fait voyager dans l’espace. La France perd un scientifique prodigieux et joyeux dont le seul projet était de faire partager sa passion au plus grand nombre.

André Brahic était toujours tourné vers les étoiles et son rêve était de lancer une nouvelle sonde vers Neptune avec une arrivée prévue en 2057 pour ses 115 ans :

Si vous m’interviewez en 2059, je serai peut-être un peu fatigué…

s’était-il amusé en évoquant le projet.

Il s’investissait également auprès des politiques pour les sensibiliser à la question spatiale. A Chirac et Jospin, alors en campagne présidentielle, il avait conseillé :

Quand vous avez des problèmes dans les banlieues, envoyez les astronomes d’abord, la police après !

Publié le lundi 16 mai 2016 à 10:23, modifications dimanche 20 novembre 2016 à 1:25

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !