Culture

Et si Adolf Hitler ne s’était pas suicidé ?

Des documents secrets intriguants

Adolf Hitler s’est-il vraiment suicidé le 30 avril 1945 ? Acculé par ses adversaires, tout pousse à le croire. Pourtant, des documents secrets et de nouvelles découvertes pourraient mettre à mal la version officielle de l’un des grands événements de l’histoire de la Seconde Guerre Mondiale.

Bob Baer et Tim Kennedy, deux ex membres des services secrets américains ont fouillé dans le passé et ont mis la main sur près de 14 000 documents secrets. Leur but ? Lever le voile sur les circonstances de la mort d’Adolf Hitler lors de la Seconde Guerre Mondiale.

Leurs recherches ont fait l’objet d’un documentaire diffusé sur History Channel et le moins que l’on puisse dire, c’est que certaines de leurs découvertes risquent de provoquer la stupeur.

D’après le duo, le bunker d’Adolf Hitler disposait d’une cinquième sortie, inconnue jusqu’à présent. Elle aurait très bien pu lui permettre, par exemple, de s’échapper en direction d’un lieu offrant la possibilité de faire atterrir et décoller un avion En d’autres termes, aux yeux des nouveaux éléments de l’enquête, le Führer aurait pu survivre et trouver exil hors de son pays, l’Allemagne.

Hitler aurait-il été exfiltré ?

D’ailleurs, selon un document des services secrets britanniques retrouvé par Bob Baer et Tim Kennedy, Hitler a bien été exfiltré le 29 avril 1945 soit la veille de son supposé suicide. Le pilote Peter Baumgart l’aurait aidé à prendre la fuite. Un autre document classé secret défense confirme cette thèse : un officier SS aurait vu le Führer monter à bord d’un avion, au Danemark.

Alors, où serait allé celui qui fut à la tête de l’un des plus grands génocides du XXème siècle ? Le documentaire de la chaîne History Channel évoque la piste de l’Argentine, terre d’asile d’anciens nazis.

Un examen médico-légal des restes du corps est-il envisageable ?

Le mystère entourant les dernières heures de la vie d’Adolf Hitler reste entier. Seules des analyses médico-légales pourraient aider à connaître la vérité sur les conditions de son décès.

Le documentaire inédit diffusé sur History Channel précise que le cadavre du Führer aurait été enterré à Magdebourg (Allemange de l’Est). Mais, en 1970, le KGB l’aurait déterré avant de brûler ce qu’il en restait, ne gardant que la mâchoire inférieure.

Il existe donc bien un reste de corps de l’auteur de Mein Kampf. Le problème est qu’il appartient au Kremlin peu disposé à l’analyser, comme le précise Bob Bear.

C’est la seule chose qui peut vraiment apporter une réponse définitive sur sa mort. Mais la Russie n’a jamais été favorable à un examen médico-légal. Si nous pouvons analyser cette mâchoire, on pourra enfin connaître la nature exacte du décès de Hitler.

Ce documentaire risque de soulever de nouvelles interrogations concernant les dernières heures de la vie du dictateur allemand.

Publié le mercredi 18 janvier 2017 à 8:34, modifications mardi 17 janvier 2017 à 18:17

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

2 Commentaires