Ciné

Un festival de Cannes sous haute sécurité

« Dans un contexte de menace terroriste, il fallait maintenir un très haut niveau de sécurité, mais sans étouffer l’événement« , a expliqué le Préfet des Alpes-Maritimes, Georges-François Leclerc, à l’AFP, en détaillant un dispositif à triple dimension, maritime, aérienne et terrestre pour surveiller au maximum ce nouveau Festival de Cannes.

Un dispositif impressionnant

Cannes sera d’abord surveillée depuis la mer, avec une dizaine de bâtiments déployés entre le cap Estérel et le cap d’Antibes, sous l’autorité du patrouilleur Jonquille de la gendarmerie maritime, explique le capitaine de frégate Stanislas Gentien, porte-parole de la Préfecture maritime de Méditerranée.

Côté air, les aéroports de la région, jusqu’à l’héliport de Monaco, seront l’objet d’une surveillance accrue, avec des interdictions temporaires de l’espace aérien, en fin de journée notamment.

Mais le coeur du dispositif sera terrestre, « avec un effet fan zone, autour du Palais des festivals« , a insisté le Préfet des Alpes-Maritimes.

Comme en 2017, des portiques de sécurité permettront de filtrer les entrées près du Palais et notamment dans le « haricot« , ce trottoir de 2 m de large réservé aux paparazzis amateurs, face aux marches. Mais cette année les forces de sécurité disposeront en prime d’un tunnel à rayon X, comme dans les aéroports, pour les bagages ou paquets volumineux.

« Il y aura plusieurs filtrages avant le Palais des festivals, comme une +double peau+« , explique Yves Daros, le patron de la police municipale cannoise: « Mais à une certaine distance, pour garder l’esprit festif« .

160 mètres de herses métalliques, des plots relevables, capables d’arrêter un semi-remorque lancé à toute allure, ou encore plus de 300 jardinières en béton, pouvant peser jusqu’à une tonne: tout a été fait pour pouvoir isoler l’hyper-centre de Cannes. Le souvenir de l’attentat de Nice et des 86 victimes tuées par un camion le 14 juillet 2016 sur la Promenade des Anglais est vivace.

Sans donner de chiffres, Georges-François Leclerc confirme que le personnel déployé sera aussi nombreux qu’en 2017, avec des policiers en tenue, « lourdement armés« , des CRS et le dispositif sentinelle.

Du côté municipal, « la totalité du personnel sera mobilisée, soit 200 policiers et 50 agents de surveillance de la voie publique« , détaille M. Daros. En prime, une centaine de « citoyens vigilants« , des bénévoles, déployés « pour être des yeux supplémentaires pour la police« .

Tout ce personnel aura à sa disposition les images tournées par les 580 caméras de surveillance installées à travers la ville. Une pour 130 habitants, « le réseau le plus dense de France« , selon M. Daros.

Cet article a été vu pour la premiere fois sur Cineserie.com

Publié le mardi 8 mai 2018 à 10:00, modifications mercredi 9 mai 2018 à 11:43

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !