Ciné

George Kennedy : La star hollywoodienne est décédée

L’acteur américain George Kennedy est décédé dimanche 28 février à l’âge de 91 ans. Il avait tourné dans plus de deux cents films.

Avec une carrière de plus de 60 ans et plus de deux cents films, George Kennedy est décédé dimanche à son domicile à Boise, Idaho, à l’âge de 91 ans. Principalement connu pour ses seconds rôles, il a donné la réplique aux plus grandes stars d’Hollywood. L’acteur remportera même l’Oscar du meilleur acteur dans un second rôle, en 1967, pour son rôle du prisonnier Dragline dans Luke la main froide de Stuart Rosenberg, au côté de Paul Newman.

Le décès a été annoncé par son petit-fils Cory Schekel sur Facebook, qui a déclaré que son grand-père s’était progressivement affaibli après la mort de sa deuxième épouse, Joan McCarthy, en 2014.

Il a donné la réplique à d’innombrables acteurs tels quels : Paul Newman, Frank Sinatra, Bette David, John Wayne, Cary Grant, Burt Lancaster, Charlton Heston, Gregory Peck, James Stewart, Robert Mitchum, Clint Eastwood. Rien que dans Les 12 Salopards de Robert Aldrich, il a joué aux côtés de Lee Marvin, John Cassavetes, Donald Sutherland, Charles Bronson, Robert Ryan et Robert Webber, entre autres.

Principalement connu à ses débuts pour ses rôles de dures à cuire – sauf pour La Guerre des Otages de Edward Dmytryk, en1975 –  George Kennedy a démontré qu’il pouvait tout faire, y compris de la comédie, comme dans la saga Y a-t-il un flic… dans laquelle il interprétait le capitaine Ed Hocken au côté de Leslie Nielsen. George Kennedy a également été le seul acteur à être présent dans le premier et toutes les suites de Airport en tant que capitaine Joe Patroni. Il a également participé à plusieurs séries télévisées telles que La croisière s’amuse, The Blue Knight ou Dallas. Il était, en somme, l’un des acteurs les plus polyvalents, selon le New York Times.

Ses débuts au cinéma ont été tardifs, puisque né en 1924 à New York, il n’a trouvé sa place à Hollywood que dans les années 60. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il a mis en veille sa carrière d’acteur pour s’engager dans l’armée pendant près de seize ans. Il a travaillé à l’occasion pour la radio des forces armées. Il a participé à l’ouverture du premier bureau de renseignements de l’armée qui fournissait une assistance technique à des films et des émissions de télévision.

En 1991, il a vu son nom inscrit sur le Walk of Fame et en 2011, il a publié ses mémoires sous le titre Trust Me.

Sa dernière apparition sur grand écran remonte à 2014 dans The Gambler de Rupert Wyatt aux côtés de Mark Wahlberg et Jessica Lange.

Le cinéma américain lui aura fait confiance pendant plus d’un demi-siècle.

Publié le mercredi 2 mars 2016 à 9:29, modifications mercredi 2 mars 2016 à 8:36

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !