Ciné

Etats-Unis : Après Harvey Weinstein, l’Académie des Oscars exclut Roman Polanski et Bill Cosby

L’Académie des Oscars « exige de ses membres de se conformer à ses valeurs de respect ». Ainsi, a-t-elle annoncé qu’elle expulsait Bill Cosby et Roman Polanski de son Conseil.

L’Académie qui remet les prestigieux Oscars a annoncé jeudi 3 mai qu’elle expulsait la star de télévision Bill Cosby, reconnu coupable d’agression sexuelle. Ainsi que le réalisateur Roman Polanski, qui a admis une relation sexuelle illégale avec une mineure de 13 ans il y a quarante ans.

Le Conseil des gouverneurs de l’Académie des arts et sciences du cinéma s’est réuni mardi. Et a voté l’expulsion de l’acteur Bill Cosby et du réalisateur Roman Polanski de ses membres. En accord avec ses normes de bonne conduite.

A annoncé un communiqué de l’Académie des Oscars.

Jusqu’en octobre dernier et l’affaire Harvey Weinstein, l’Academy Award of Merit n’avait expulsé qu’un membre dans l’histoire de l’institution : Carmine Caridi. L’acteur, qui avait notamment joué dans Le Parrain, avait fait circuler des copies confidentielles de films retrouvées sur internet.

Des valeurs de respect de la dignité humaine

Ainsi, après le producteur accusé d’avoir agressé, harcelé ou violé quelque 100 femmes dont des vedettes de cinéma, la liste des expulsés s’est allongée ce jeudi :

Le Conseil continue à encourager des normes éthiques. Qui exigent de ses membres de se conformer à ses valeurs de respect de la dignité humaine.

A détaillé le communiqué de l’Académie des Oscars.

À 80 ans, Bill Cosby a été une personnalité adorée des Américains et du public mondial pour son personnage de père idéal dans la série Cosby Show. Or, il a été jugé coupable jeudi 26 avril d’agression sexuelle en 2004 sur l’ancienne basketteuse Andrea Constand. Ainsi, il encourt jusqu’à 30 ans de prison et sa peine devrait être prononcée d’ici trois mois. Des dizaines d’autres femmes l’ont également accusé d’abus, pour des faits remontant parfois à plus de trente ans.

Quant à Roman Polanski, le cinéaste franco-polonais a été reconnu coupable de détournement de mineure pour avoir eu des relations sexuelles illégales avec Samantha Geimer, alors âgée de 13 ans. Roman Polanski avait initialement été visé par des chefs d’accusation plus graves. Notamment pour le viol d’une adolescente de 13 ans sous l’influence de stupéfiants. Les parties avaient alors établi un accord amiable. Par ailleurs, le cinéaste a alors fui les États-Unis suite à un changement de position du juge, qui risquait de le condamner à une peine bien plus lourde que prévu. Depuis, les procureurs américains cherchent à le faire revenir dans le pays.

Une mesure laide et cruelle

À propos de l’Académie qui expulse un membre qui, il y a plus de 40 ans, a plaidé coupable pour un seul chef d’accusation et a purgé sa peine. C’est une mesure laide et cruelle qui sert les apparences.

A écrit Samantha Geimer, qui a dénoncé une posture hypocrite des Oscars sur son blog. En effet, le président de l’Académie lui-même, John Bailey, a fait l’objet d’accusations de harcèlement sexuel. Finalement, il a été blanchi lors d’une enquête interne.

Cela ne change en rien la culture sexiste d’Hollywood aujourd’hui. Et montre simplement qu’ils dévoreraient les leurs pour survivre.

Or, dans le même temps, beaucoup d’internautes ont déploré sur Twitter qu’il eut fallu quarante ans à l’Académie des Oscars pour exclure Roman Polanski.

Publié le vendredi 4 mai 2018 à 13:03, modifications vendredi 4 mai 2018 à 11:47

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !