Découverte

Le mystère des quipus incas percé par un étudiant de 21 ans

C’est un jeune étudiant qui d’Harvard qui a fait cette découverte.

Nous en savons désormais plus sur ces mystérieuses cordelette incas, utilisées notamment pour recenser la populations et les biens de cette ancienne civilisation disparue. Mais outre cette fonction purement qualitative, le jeune étudiant d’Harvard Manny Medrano a découvert que ces artefacts permettaient également d’enregistrer des informations qualitatives sur les habitants de l’empire.

Une découverte importante

Cette découverte nous aide à en savoir plus cette civilisation fascinante, disparue il y a plusieurs siècles. Encore plus surprenant, c’est un jeune homme de 21 ans qui en est à l’origine !

Selon Manny Medrano, les quipus incas s’apparentent à des “feuilles de calcul Excel anciennes”. Elles permettaient ainsi d’enregistrer des données statistiques, notamment sur les taxes, les ressources de l’empire et le recensement de sa population. Cet aspect purement quantitatif des quipus avait déjà été découvert par des chercheurs, mais ces derniers étaient passé à côté d’une autre signification de ces cordelette mystérieuses.

En effet, les informations contenues dans les quipus vont au-delà de simples données qualitatives. Ainsi, la couleur des cordelettes permettent de retenir des informations qualitatives sur les personnes enregistrées. C’est en comparant celles-ci avec des documents rédigés par les conquistadores espagnols que Manny Medrano a fait cette découverte. Ainsi, les quipus permettaient également d’enregistrer des informations comme le statut social d’une personne.

Le fruit de ces recherches sera bientôt publié dans une revue d’Harvard.

Publié le dimanche 7 janvier 2018 à 17:17, modifications lundi 8 janvier 2018 à 11:46

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !