Violences, outrages: Jean-Vincent Placé condamné à 3 mois de prison avec sursis

L’ex-secrétaire d’Etat Jean-Vincent Placé a été condamné lundi à Paris à trois mois de prison avec sursis et 1.000 euros d’amende pour violences et outrages, lors d’une soirée alcoolisée en avril dans la capitale.

L’ancien sénateur écologiste avait été interpellé ivre à la sortie d’un bar du VIème arrondissement parisien, dont il venait d’être expulsé par un videur après un incident avec une cliente.

Modifié : 10 septembre 2018 14 h 11 min

Ce site utilise des cookies.