Société

Relations sexuelles : les jeunes sont moins actifs que leurs parents

Une nouvelle étude montre que les jeunes nés dans les années 90 débutent leur vie sexuelle plus tard et avec moins de partenaires que la génération précédente.

Le développement de sites de rencontres et d’applications pourrait donner l’impression que les jeunes d’aujourd’hui multiplient les conquêtes sexuelles. Cependant, selon une nouvelle étude menée par l’Université Atlantic de Floride aux États-Unis, la génération Y (les jeunes nés dans les années 1990)  aurait moins de relations sexuelles à l’âge adulte comparé à leurs aînés.

En effet, publiée lundi 4 août, cette étude révèle que 15 % des 20-24 ans n’ont jamais eu de relations sexuelles, alors que le pourcentage n’était que de 6 % chez les personnes nées dans les années 60.

Pour établir ces résultats, les chercheurs ont analysé des données issues de la General Social Survey, un échantillon national représentatif des Américains qui existe depuis 1989 et qui concerne des adultes âgés de 18 à 96 ans.

D’après le Washington Post, qui relaye l’étude, cette génération serait la première à être née avec Internet. Du coup, ces jeunes auraient moins de contacts physiques entre eux. La génération Y  se montrerait également plus prudente à cause des risques de grossesse et des maladies sexuellement transmissibles.

Enfin, entre les images de corps parfaits véhiculées par la publicité et les réseaux sociaux et un accès facilité à la pornographie, les jeunes d’aujourd’hui seraient plus exigeants sur le plan physique.

Si les millennials aiment le sexe, ils le pratiquent finalement moins que leurs parents.

Publié le dimanche 7 août 2016 à 11:00, modifications dimanche 7 août 2016 à 11:15

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !