Société

Elevage des visons pour la fourrure : une vidéo dénonce l’horreur en Vendée

Les images ont été tournées récemment par l’association L214 dans un élevage de visons en Vendée. Attention, les images peuvent choquer.

L’association L214 frappe encore. Après avoir dénoncé les conditions d’élevage des lapins ou encore des poules pondeuses ces derniers mois, l’organisation s’attaque cette fois aux visons. La vidéo réalisée dans un élevage de Vendée montre des animaux “confinés dans des cages” et des “conditions d’hygiène déplorables”.

La fermeture urgente et immédiate est demandée

C’est selon l’organisation de défense des animaux, un petit élevage. A peine 5.000 animaux y étaient présents lorsque les images ont été tournées en novembre 2017. Mais, les animaux sont entassés dans de toutes petites cages, la nourriture est déposée à même le sol parfois en train de pourrir. Par ailleurs, les déjections s’accumulent et certains animaux semblent blessés.

“Ce sont des cages assez sordides, qui n’ont pas l’air très propres. Ce sont normalement des animaux semi-aquatiques qui vivent près des cours d’eau. Ces animaux deviennent fous dans ces cages. On voit même des blessures dues à des auto mutilations“, explique Sébastien Arsac, interrogé à l’antenne de RMC.  Chaque année, ce seraient plus de 100.000 visons qui sont élevés puis gazés pour prélever la fourrure. Un seul manteau requiert environ 30 animaux.

L’exception française de la fourrure

Selon une carte assemblée par L214, en France, une dizaine de sites d’élevage de visons existent sur notre territoire. La France fait par ailleurs office d’exception en Europe d’un point de vue des élevages de production de fourrure. Chez la majorité de nos voisins d’Europe de l’Ouest, c’est une pratique interdite ou très réglementée. Un sondage réalisé par l’organisation indique que 84% des Français se prononcent pour l’interdiction des élevages d’animaux à fourrure en France.

“Qui sont ceux qui portent toujours de la fourrure après avoir vu de telles vidéos ?” interroge Reha Hutin, présidente de la fondation 30 millions d’Amis. Pour ceux qui cherchent à se procurer des vêtements n’utilisant pas de fourrure ou uniquement d’origine synthétique, l’initiative “Mode sans fourrure” permet de recenser les marques associées aux organisations luttant contre les maltraitances animales.

L’association L214 a désormais déposé plainte pour “mauvais traitements et sévices graves”. “Nous demandons au gouvernement français la fermeture urgente et immédiate de cet élevage de Vendée, et l’interdiction formelle des élevages destinés à la production de fourrure en France” développe l’association dans un communiqué. Sur son site, l’organisation a par ailleurs lancé une pétition déjà signée par plus de 23.000 personnes.

Publié le jeudi 22 février 2018 à 18:06, modifications jeudi 22 février 2018 à 14:48

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !