Société

Bretagne : Alcool et tabacs, les addictions des lycées bretons

Les lycéens bretons affichent des records inquiétant de consommation d’alcool et de tabac selon une étude publiée par l’Observatoire régional de la santé.

C’est un rapport très inquiétant qu’a présenté l’Observatoire Régional de Santé Bretagne le 15 janvier dernier. L’analyse de la consommation de tabac, d’alcool et même de cannabis par les lycées bretons montre des chiffres très importants.

Une consommation quasi-universelle d’alcool

95% des lycéens et même 99% des élèves de terminal en Bretagne ont déjà consommé de l’alcool. Il est sans doute là le chiffre le plus impressionnant de l’étude. Bien sûr, il ne s’agit pas de façon systématique d’ivresse. C’est le cas pour “seulement” 63% d’entre eux contre 50% au niveau national. Mais, la consommation se fait de plus en plus tôt. 59 % des lycéens bretons ont consommé leur premier verre d’alcool entre 11 et 14 ans et 24 % avant 11 ans détaille ainsi l’étude.

Des habitudes de consommation qui ont de sérieuses conséquences sur la santé. 39 jeunes de 25 ans sont hospitalisés chaque jour en Bretagne pour alcoolisation massive. Un chiffre qui ne recouvre même pas tous les cas comme l’explique le Dr Florence Tual, médecin de santé publique à l’ARS Bretagne à France 3 Bretagne.

Ce n’est là que la partie émergée de l’iceberg ! Ce chiffre, déjà impressionnant, ne tient pas compte des jeunes qui terminent la soirée en cellule de dégrisement au poste de police et toutes ces ivresses massives qui se déroulent dans le huis clos d’une habitation

Des chiffres qui deviennent plus impressionnants quand on sait que les seniors consomment plus que les lycéens. C’est en tout cas ce qui ressortait d’une étude mené sur l’alcoolémie en Bretagne menée en 2015 par l’historien Thierry Fillaut.

Les niveaux d’expérimentation sont stables

Du côté du tabac, la consommation reste stable alors qu’elle est en baisse dans le reste du territoire. 71% des lycéens bretons ont déjà fumé contre 61% au niveau national. Les filles semblent quant à elles ne pas être épargnées et même être plus sensibles à la consommation de produits comme le cannabis. Plus de 50% d’entre elles se sont ainsi déjà laissées tenter par “un joint”. On trouve aussi des différences sensibles selon la filière. Les élèves en lycée technologique sont davantage susceptibles d’être touchées par le tabagisme.

C’est toutefois la comparaison avec les autres régions mais aussi dans la durée qui se révèle la plus inquiétante. Ainsi, l’ORSD explique que :

Les niveaux d’expérimentation, quel que soit le produit considéré, n’ont pas varié en Bretagne, contrairement à la France où ils sont en net recul. Les lycéens bretons sont ainsi toujours plus nombreux que leurs homologues français à essayer le tabac, l’alcool ou le cannabis ainsi qu’à s’initier à l’ivresse alcoolique et aux alcoolisations ponctuelles importantes

Publié le mardi 23 janvier 2018 à 11:34, modifications mardi 23 janvier 2018 à 10:02

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct