Société

Après un défi avec ses petites filles, une septuagénaire décroche son bac avec mention

Un beau défi relevé haut la main par une septuagénaire répondant à ses petites filles. Sans aucune révisions, l’ancienne professeure a décidé de repasser le bac… pour le meilleur!

Marie-Anne Péric, originaire de Tours, faisait partie des quelques milliers d’heureux ce 06 juillet 2018. A la suite d’un pari avec ses petites filles, la septuagénaire a en effet décidé de repasser son bac littéraire sans aucune révisions au préalable.

La doyenne du baccalauréat 2018

Quand Marie-Anne a gentiment rigolé de ses petites-filles qui n’avaient pas obtenu de mention au bac, ces dernières lui ont répondu “T’as qu’à y aller, toi“. Un défi auquel Marie-Anne a répondu : “Je n’ai rien préparé, je n’ai fait que lire le programme, pour savoir quand même un peu à quoi m’attendre”. Elle précisait également, il y a quelques semaines, qu’au delà du défi familial, cette épreuve représente beaucoup plus un défi personnel:

Finalement c’est moi que ça concerne, beaucoup plus qu’elles. Je vis personnellement des évènements difficiles en ce moment, et ça me fait beaucoup de bien de faire autre chose.

Avec ses 71 ans, Marie-Anne était la doyenne du baccalauréat de cette année. Une caractéristique qui ne l’a pas empêché d’exceller… Cette ancienne professeure de lettres classiques français/latin/grec a en effet prouvé à ses petites filles qu’elle pouvait obtenir une mention sans réviser. Alors qu’elle espérait une mention assez bien, l’ancienne professeure a obtenu le bac mention très bien!

J’espérais quand même avoir la mention assez-bien, c’était mon but. Mention Très Bien c’était une éventualité, je ne suis pas mécontente.

Un système plus “laxiste”

La professeure a obtenu les notes parfaites en philosophie et en latin, ainsi qu’un 19 en littérature, langues étrangères et italien, et 18 en histoire de l’art ou anglais. Pour l’épreuve scientifique, qu’elle redoutait en évoquant “être nulle” en dehors des tables de multiplications, ce sera tout de même un beau 13. Cependant, une grosse déception pour le français où elle a obtenu un 10: la lauréate avance pourtant que sa “copie était bonne“. Elle obtient donc son baccalauréat avec une moyenne de 17,28, un bel exploit sans réviser!

Pour l’ancienne prof, le niveau du bac n’a pas changé mais l’évaluation apparaît moins exigeante:

Les épreuves que j’ai passées, je les ai trouvées faciles mais techniques. Le niveau d’exigence me semble identique à celui d’il y a 30 ans, mais le niveau d’évaluation me semble lui plus laxiste.

Malgré ceci, défi relevé haut la main pour Marie-Anne!

Publié le dimanche 8 juillet 2018 à 12:06, modifications dimanche 8 juillet 2018 à 10:56

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !