Santé

Zika : le virus retrouvé dans le sperme trois mois après l’infection

Le virus Zika a été détecté dans le sperme d’un Français 93 jours après les premiers symptômes de l’infection.

Alors que Zika est présent dans la plupart des pays d’Amérique latine, c’est au Brésil qu’il est le plus actif.

Ce virus retient l’attention toute particulière des autorités sanitaires mondiales parce qu’il se propage de manière explosive. De plus il est fortement soupçonné de causer des troubles neurologiques, le syndrome de Guillain-Barré et des malformations congénitales et des microcéphalies. Si le virus présente des risques sérieux pour les femmes enceintes, chez l’adulte, l’infection est dans 80% des cas bénigne et passe généralement inaperçue. Les symptômes les plus fréquents étant des éruptions cutanées et des douleurs articulaires et musculaires.

C’est justement ce qu’a expliqué la revue médicale britannique The Lancet dans un article publié jeudi 21 juillet. La revue a relaté ce qui est arrivé à un jeune Français de 27 ans qui a eu des symptômes bénins : faiblesse, douleurs musculaires et conjonctivite à son retour de Thaïlande, fin 2015. Atteint d’un cancer, il avait décidé de faire congeler son sperme avant de débuter les traitements de chimiothérapie.

En effectuant les tests, le laboratoire a ainsi détecté des traces du virus Zika dans le sperme du Français. Cependant, ils n’ont trouvé aucune trace du virus dans son sang ou son urine, comme l’a précisé Jean-Michel Mansuy du laboratoire de virologie du Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse (Haute-Garonne).

Bien que le virus soit le plus couramment transmis par une piqûre de moustique, la transmission peut également se faire par voie sexuelle ou par contact avec du sang contaminé.

Dans ses recommandations, les Centres américains de contrôle et de prévention des maladies (CDC) conseillent aux hommes qui ont été atteint par Zika d’attendre six mois avant d’avoir des relations sexuelles non protégées.

Les CDC préconisent également que les hommes dont la partenaire est enceinte utilisent des préservatifs pendant toute la durée de la grossesse. L’objectif étant de prévenir toutes les malformations congénitales irréversibles et dévastatrices (microcéphalie du fœtus ou un développement insuffisant du cerveau et de la boîte crânienne) qui sont liées au virus Zika.

Selon un rapport du 13 juillet émis par les CDC, quatorze américains ont été infectées pendant un rapport sexuel.

Ainsi, les auteurs de l’article dans la revue The Lancet ont suggéré qu’en termes de transmission par voie sexuelle :

Les recommandations des CDC soient régulièrement mises à jour pour prendre en compte l’évolution de la recherche scientifique sur le Zika, surtout à la lumière de cette découverte montrant que le virus peut rester dans le sperme pendant plusieurs mois.

Publié le samedi 23 juillet 2016 à 10:35, modifications samedi 23 juillet 2016 à 9:59

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !