Santé

Syndrome du cœur brisé : elle meurt de chagrin, un mois après avoir enterré son fils

syndrome du cœur brisé

Victime du syndrome du cœur brisé, une maman est morte de chagrin un mois après avoir enterré son garçon de 10 ans et son grand-père, au Royaume-Uni.

3 décès en moins d’un mois

Le drame s’est produit à South Shields, dans le nord de l’Angleterre, au Royaume-Uni. Trois membres d’une même famille sont morts d’un problème cardiaque en l’espace d’un mois.

Cette histoire dramatique a débuté le 5 novembre dernier avec la mort de James Tomlin, l’arrière-grand-père de Jak Tomlin, âgé de 10 ans.

Moins d’une journée après son décès, le petit Jak s’est plaint de douleurs à la poitrine. Il est décédé quelques heures plus tard, à l’hôpital. Pourtant, le petit garçon était surveillé de près par les médecins. En effet, ce dernier avait subi une opération chirurgicale alors qu’il n’avait que trois mois. À l’époque, les médecins lui avaient diagnostiqué un trou dans le cœur.

Puis, après avoir perdu son grand-père, James, et son fils Jak, Ashley Tomlin, 32 ans, est morte le 4 décembre.

Victime du syndrome du “cœur brisé”

Les médecins pensent que tous les trois ont été victimes de la même maladie mortelle : le syndrome du cœur brisé. Selon Top Santé, cette maladie n’est à prendre à la légère.

Diagnostiqué pour la première fois en 1990, le syndrome du cœur brisé ou cardiomyopathie désigne une pathologie liée à un stress émotionnel ou physique. Dans certains cas, il peut provoquer une défaillance cardiaque aiguë et mener au décès.

Une étude a démontré que le syndrome du cœur brisé tuerait presque autant que la crise cardiaque.

Publié le mardi 12 décembre 2017 à 9:41, modifications mardi 12 décembre 2017 à 9:41

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !