Santé

L’endométriose : Une maladie “encore trop souvent ignorée et mal diagnostiquée”

L’endométriose, cette maladie gynécologique encore peu connue, est la première cause d’infertilité au monde.

L’endométriose fait des ravages dans la population féminine. Pourtant, qui connaît son nom ou son impact ? Trop peu de personnes aujourd’hui encore.

La difficulté du diagnostic

Selon 7sur7, 180 millions de femmes sont touchées sur la planète dont 14 millions en Europe. Il ne s’agit pas vraiment d’une maladie anecdotique. Et les conséquences de l’endométriose ne le sont pas non plus. Avec des symptômes comme des douleurs pendant les règles et les douleurs intimes, il s’agit surtout de la première cause d’infertilité au monde. Pourtant, elle se révèle très difficile à diagnostiquer.

Le diagnostic peut prendre des années. Et cela pour plusieurs raisons : le manque de formation des médecins et la persistance des tabous liés aux règles et à la douleur féminine, avec un impact non négligeable sur la vie affective et psychique des femmes.

souligne la Dr Chrysoula Zacharopoulou, chirurgienne-gynécologue en France et présidente de l’association “Info Endométriose”.

En France une campagne de sensibilisation a permis de baisser l’âge moyen des patientes. Mais, le chemin reste encore long. Surtout, parce que le suivi et les conséquences changent d’une fois à l’autre.

Une découverte récente pourrait toutefois faciliter le diagnostic. Des chercheurs du Feinstein Institut de New York ont mis au point une méthode rapide pour effectuer un diagnostic selon nos confrères de Santé Magazine. Grâce à une analyse rapide du sang menstruel, il serait possible de diagnostiquer rapidement explique Christinez Metz, co-auteure de l’étude.

Nous avons constaté que les cellules-souches contenues dans le sang menstruel des femmes atteintes d’endométriose sont très différentes de celles des femmes en bonne santé, et nous nous servons de ces différences pour développer un nouveau diagnostic non-invasif.

Une lueur d’espoir pour les femmes atteintes de la maladie.

Publié le jeudi 22 mars 2018 à 13:04, modifications jeudi 22 mars 2018 à 11:20

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct