Politique

Primaire de la droite : Rachida Dati déclare la guerre à Nathalie Kosciusko-Morizet

Une ancienne conversation privée entre Nathalie Kosciusko-Morizet et l’ex-chef du renseignement, Bernard Squarcini, a provoqué le courroux de Rachida Dati.

Les règlements de compte vont bon train à droite. Alors que Nathalie Kosciusko-Morizet réclamait l’exclusion de Jean-Frédéric Poisson après ses propos sur les lobbies sionistes en octobre dernier, c’est désormais elle qui est pointée du doigt.

Et c’est Rachida Dati, sur BFMTV, qui a fustigé la candidate à la primaire de la droite ce lundi 7 novembre :

Je considère que la classe politique doit la mettre hors-jeu, elle doit la mettre à l’index, elle doit lui demander des comptes. Mme Kosciusko-Morizet a demandé l’exclusion de Jean-Frédéric Poisson pour des propos dont il s’est excusé, mais elle a encore sa place dans la primaire ? Je (le) demande à la haute autorité.

A déclaré l’eurodéputée, qui s’est déjà illustrée cette semaine lorsque Mediapart a ressorti un sms incendiaire qu’elle avait adressé à Brice Hortefeux.

A l’origine de cette colère, une conversation téléphonique interceptée en 2013 par les policiers entre NKM et l’ex-chef du renseignement, Bernard Squarcini, qui a été publiée dans les colonnes du Monde ce vendredi 4 novembre.

Bon, allez, tu me tues Rachida et Fillon. […] Parce que Rachida on n’en veut plus.

Avait expliqué ce dernier.

Je vais te dire, le meilleur moyen de la tuer, c’est d’éteindre

lui avait alors répondu NKM.

C’est un truc d’Etat de droit, c’est grave : on a utilisé le patron du renseignement pour tuer un adversaire politique, enquêter sur ma vie privée, on a fait suivre ma petite fille.

S’est exaspérée emportée Rachida Dati, qui a précisé qu’elle n’excluait pas une procédure judiciaire.

Pourtant, les deux femmes n’ont pas toujours entretenu de telle rancœur.

En effet, toutes deux ont fait leurs armes aux côtés de l’ancien président de la République, Nicolas Sarkozy. En 2007, Rachida Dati et Nathalie Kosciusko-Morizet sont entrées ensemble au sein du gouvernement. La première est nommée garde des Sceaux lorsque la seconde devient secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie.

Une complicité se noue entre elles en novembre 2007, à l’occasion d’un voyage présidentiel en Chine.

J’adore cette fille

Avait confié Rachida Dati lors d’une entrevue au Point.

Très vite, les deux femmes politiques ont décidé d’unir leurs forces et le duo est devenu très présent sur la scène politique. Le tandem a multiplié les déplacements communs, comme à Argenteuil en septembre 2008 :

Ça fait longtemps qu’on s’entend bien

S’était félicité NKM alors que Rachida Dati avant renchérit :

On a beaucoup de ressemblances.

Pourtant, les liens entre les deux femmes se sont altérés à l’occasion des dernières élections municipales.

Rachida Dati qui comptait porter les couleurs de l’UMP à Paris, s’est fait doubler par sa rivale. L’ancienne garde des Sceaux multiplie depuis les piques contre NKM et fustige son « tourisme électoral ». Distancée dans les sondages, Rachida Dati a notamment renoncé à se présenter à la primaire UMP pour les élections parisiennes, laissant le champ libre à sa rivale.

C’est donc dans ce contexte tendu que l’ancienne ministre de l’Ecologie et Bernard Squarcini ont eu cette conversation téléphonique virulente, qui refait aujourd’hui surface.

Publié le mardi 8 novembre 2016 à 9:47, modifications dimanche 20 novembre 2016 à 21:50

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !