Politique

Primaire de la droite : Nouveau rebondissement dans le dernier sondage

Dans un ultime sondage, François Fillon, jugé très convaincant lors des trois débats, est désormais le troisième homme capable de venir troubler le duel annoncé entre Alain Juppé et Nicolas Sarkozy.

Après trois mois de campagne acharnée l’heure est venue de laisser parler les urnes.

En effet, ce dimanche 20 novembre se tiendra le premier tour de la primaire de la droite et du centre où les sept candidats en lice seront fixés sur leurs sorts quant à leur chance de briguer la présidentielle de 2017.

Alors que les courbes des sondages sont restées relativement stables pendant plusieurs semaines, ces derniers jours ont vu la remontée fulgurante de François Fillon, laissant planer le doute sur les résultats.

Ainsi, au lendemain du dernier débat télévisé de jeudi 17 novembre, François Fillon tire son épingle du jeu et beaucoup parlent désormais d’une « finale à trois ».

Alors que le député de Paris stagnait autour de 12% d’intentions de votes depuis le début de la campagne, sa fulgurante remontée de ses derniers jours est venue troubler une issue qui semblait jouée d’avance.

En effet, d’après un dernier sondage mené par Ipsos-Sopra Steria pour le Cevipof et Le Monde, vendredi 18 novembre, auprès de 9 574 personnes, François Fillon est crédité auprès de ces dernières de 30 % d’intentions de vote.

Primaire de la droite : Nouveau rebondissement dans le dernier sondage

Selon Ipsos, il aurait donc gagné à nouveau huit points en une semaine et il devancerait d’une très courte tête Alain Juppé et Nicolas Sarkozy, qui arrivent tous deux à égalité à 29 %.

Dans le même temps, il apparaît clairement que les quatre autres candidats sont désormais hors jeu, restant tous sous la barre des 10 % : Bruno Le Maire à 7 % (-4 pts), Nathalie Kosciusko-Morizet à 3 % (-1 pt), Jean-Frédéric Poisson à 2 % (+1 pt) et Jean-François Copé à 1 %.

Avec cette remontée inédite, l’ancien Premier ministre peut, plus que jamais, espérer être présent au second tour.

Si François Fillon effectue un bond de 8 points par rapport au précédent sondage Kantar Sofres – OnePoint pour RTL, LCI et Le Figaro il y a une semaine, à l’inverse Alain Juppé continue de dégringoler (-7 pts) et n’est désormais plus assuré d’être qualifié dimanche prochain.

L’autre tendance observée dans ce sondage, le recul d’Alain Juppé est flagrant alors que Nicolas Sarkozy reste stable, à 29 % d’intentions de vote, il ne perd qu’un point en un mois.

Le directeur général délégué d’Ipsos, Brice Teinturier, estime pour sa part que :

La dynamique de François Fillon, qui se poursuit, lui permet a priori de se qualifier pour le second tour. La deuxième et la troisième place sont en revanche très difficiles à départager.

Ainsi, au duel annoncé entre Alain Juppé et Nicolas Sarkozy, les commentateurs évoquent désormais une bataille à trois au dénouement impossible à prédire.

Publié le samedi 19 novembre 2016 à 14:41, modifications dimanche 20 novembre 2016 à 2:58

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !