Politique

Présidentielle 2017 : Philippe Poutou souhaite désarmer les policiers, la Toile s’enflamme

Présent sur le plateau de France 2, jeudi soir, Philippe Poutou n’a pas manqué de se faire remarquer. Et pour cause, alors que David Pujadas annonçait aux téléspectateurs qu’un policier venait d’être tué sur les Champs-Élysées, le candidat à la présidentielle défendait pour sa part une mesure phare de son programme : désarmer les forces de l’ordre. Il n’en fallait pas plus pour que les internautes s’enflamment…

En politique, la communication est reine. Ainsi, alors que Philippe Poutou s’attirait les louanges des internautes il y a quelques semaines suite à sa prestation lors du grand débat à 11 organisé par BFM TV et Cnews, celui-ci se retrouve désormais dans une toute autre posture…

Et pour cause, présent sur le plateau de France 2, jeudi 20 avril, le représentant du NPA a commis une petite erreur de timing. Du coup, alors qu’un attentat venait de se produire sur les Champs-Élysées, Philippe Poutou, lui, défendait l’une des mesures phares de son programme. Laquelle ? Désarmer les policiers.

« LA POLICE N’A PAS BESOIN D’ÊTRE ARMÉE »

En effet, peu avant l’entrée sur le plateau du candidat, David Pujadas a interrompu le programme afin d’informer les téléspectateurs qu’un policier venait d’être abattu sur la célèbre avenue parisienne. Une information qui n’a pas empêché Philippe Poutou d’entamer son plaidoyer anti-armes. Ce dernier a notamment déclaré :

On a vu ce qu’il s’est passé lors des manifestations de la loi Travail, il y a des agressions de la police.

Quelques minutes plus tard, c’est sur Twitter que le candidat (ou l’un de ses conseillers) en remet une couche :

On veut désarmer les policiers car ils agressent les manifs, les jeunes et les #quartierspopulaires.

Ou encore :

La police au contact de la population n’a pas besoin d’être armée !

Cette fois, c’était trop pour les internautes

« TA GUEULE »

Ainsi, devant tant de contraste entre le programme de Philippe Poutou et la réalité, certains « twittos » n’ont pas manqué de réagir. Avec fermeté. Du coup, en guise de réponses, le candidat d’extrême gauche s’est offert des « Indécence », « Pas trop honte ? », « Peut-être pas le moment idéal pour dire ça », « Un policier est mort et tu oses écrire ça ? », « Tu sais qu’un policier vient de se faire tuer ? » ou encore « Ta gueule ». Et ce n’est pas tout…

Selon un utilisateur de Twitter, Philippe Poutou aurait été pris à partie après le débat par des policiers en uniforme. Ces derniers lui auraient notamment lancé :

On a besoin de nos armes, enculé, ordure !

Comme quoi, en politique, mieux vaut être capable d’inverser la vapeur en temps réel, sinon…

Publié le vendredi 21 avril 2017 à 14:28, modifications vendredi 21 avril 2017 à 11:42

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !