Politique

Présidentielle 2017 : Pour François Hollande, Marine Le Pen représente une véritable menace

Présidentielle François Hollande Marine Le Pen

Dans une interview accordée à six journaux européens, François Hollande a estimé que l’élection de Marine Le Pen à la présidentielle était une “menace” qui “existe”.

Le FN au plus haut

Lundi 06 mars, à quelques heures d’un mini-sommet européen qui a réuni les dirigeants français, allemands, italiens et espagnols à Versailles, François Hollande a déclaré que l’extrême droite n’avait jamais été aussi haute depuis plus de 30 ans, en France.

Empêcher le processus de sortie de l’UE

Il a indiqué qu’il avait conscience que le vote du 23 avril et du 7 mai déterminera non seulement le destin de la France, mais aussi l’avenir même de la construction européenne. En effet, le chef de l’État estime que si la candidate du Front national l’emportait, elle engagerait immédiatement un processus de sortie de la zone euro et même de l’Union européenne.

Une menace réelle

François Hollande estime donc que la menace est réelle. Et qu’elle n’a jamais été si haute. Cependant, il a assuré à la presse européenne que la France ne cédera pas. Il compte ainsi tout faire pour que le pays ne porte pas la responsabilité d’une telle élection en mai prochain. C’est sa mission, son ultime devoir.

Allusion à Donald Trump

Le Président de la République a également fait allusion à son homologue américain Donald Trump. Il a déclaré que se fermer au monde, imaginer un avenir entouré de barrières de toutes sortes et de frontières défendues par des miradors était l’objectif de tous les populistes, d’où qu’ils soient.

Publié le mardi 7 mars 2017 à 8:52, modifications mardi 7 mars 2017 à 9:34

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

2 Commentaires