Politique

Présidentielle 2017 : Une alerte à la bombe provoque la fermeture du consulat de France à New York

Quelques heures à peine après l’ouverture des bureaux de vote situés au sein du consulat de France à New York, les autorités américaines ont ordonné la fermeture du centre administratif. En cause : une voiture suspecte stationnée non loin de là et qui, selon le NYPD, pouvait être source de menace terroriste.

On le sait : l’élection présidentielle 2017 se passe sous haute sécurité. Une vigilance notamment renforcée depuis la dernière attaque terroriste en date sur les Champs-Élysées. Des mesures de sécurité accrues qui, apparemment, dépassent les frontières…

Et pour cause, comme le révèle 20 minutes, le consulat de France a New York a dû être évacué, samedi 22 avril. La raison ? Une voiture suspecte.  Repérée vers 17h heure locale, ce véhicule a attiré l’attention des policiers new-yorkais. Très vite, la décision a été prise d’évacuer le bâtiment, comme le précise Claire Legendre, la consule du consulat de France :

Après (l’attentat sur) les Champs-Élysées, les policiers du NYPD avaient pour consigne d’être particulièrement vigilants.

Heureusement, plus de peur que de mal…

UNE AFFAIRE VITE CLASSÉE POUR CETTE CAMPAGNE PRESIDENTIELLE

En effet, toujours selon 20 minutes, il n’aura fallu qu’une petite heure pour que le NYPD inspecte la voiture suspecte. Pendant ce temps, les dizaines de ressortissants français ont attendu la réouverture des portes à l’extérieur. Aucun vent de panique n’a été rapporté.

N’ayant constaté aucune menace imminente, les autorités américaines ont ensuite à nouveau accordé l’accès du consulat aux votants de la présidentielle.

Près de 30.000 français habitant dans les trois états de New York, du New Jersey et du Connecticut sont officiellement inscrits sur les listes électorales du consulat.

Publié le dimanche 23 avril 2017 à 15:35, modifications dimanche 23 avril 2017 à 16:14

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !