Politique

Pour Philippe Poutou, Jean-Luc Mélenchon n’est ni « un adversaire » ni « la solution »

Depuis quelques jours, Philippe Poutou jouit d’une popularité sans précédent. Ainsi, alors qu’il était le tout premier invité de la nouvelle émission de Jean-Jacques Bourdin, « Entretien d’embauche », lundi, le représentant du NPA à la présidentielle a tenté de se démarquer de son homologue d’extrême gauche, à savoir Jean-Luc Mélenchon…

Voilà un homme qui, depuis quelques jours, connaît une notoriété nouvelle. Qui ça ? Philippe Poutou qui, suite à sa prestation très remarquée lors du débat à 11 organisé le 4 avril dernier, se voit aujourd’hui ouvrir les portes des plateaux de télévision avec plus de facilité. Ainsi, lundi 10 avril, le candidat NPA à la présidentielle a eu l’honneur d’être le premier invité de l’émission Entretien d’embauche, le nouveau rendez-vous animé par Jean-Jacques Bourdin sur RMC et BFM TV.

Très vite, les deux hommes sont entrés dans le vif du sujet. Et quand on demande à Philippe Poutou d’en révéler davantage sur ses véritables intentions, celui-ci déclare :

On veut poser les problèmes de la société dans laquelle on vit. On a toutes les raisons d’être là, il n’y a pas de raison de laisser la place à des politiques professionnels.

Mais alors, que penser de Jean-Luc Mélenchon dans tout ça ? Une question à laquelle le représentant du NPA s’avoue lui-même quelque peu mis en porte-à-faux…

NI GUERRE NI ALLIANCE AFFIRMÉE

En effet, quand on tente de comparer les idées du leader de La France insoumise et de Philippe Poutou, ce dernier déclare :

Ce n’est pas un adversaire pour nous Mélenchon.

Et d’ajouter :

On n’est pas d’accord, parce qu’on a tout autre chose à dire, même s’il y a des points communs avec des revendications contre les politiques libérales. On pense que Mélenchon, ce n’est pas non plus la solution.

Pour l’ouvrier-syndicaliste, la solution doit avant tout « venir de la rue ». Une chose est sûre : depuis sa prestation sur le plateau commun de BFM TV et CNews, Philippe Poutou a vu son audience se développer à vitesse grand V. Ce dernier compte désormais plus de 72.000 “fans” sur sa page officielle Facebook.

Selon un dernier sondage publié vendredi, Jean-Luc Mélenchon capitaliserait plus de voix que Benoît Hamon au terme du premier tour de la présidentielle. Une première place toujours détenue par Marine Le Pen, qui comptabilise pour sa part 25% des intentions de vote.

Publié le lundi 10 avril 2017 à 12:22, modifications lundi 10 avril 2017 à 13:55

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !