Politique

Nicolas Sarkozy officiellement lancé dans la course à la présidentielle de 2017

Nicolas Sarkozy a officiellement annoncé sa course à l’élection présidentielle de 2017.

C’est par le biais de son nouveau livre Tout Pour la France, dont les premier extrait viennent d’être dévoilés, que l’ancien chef d’Etat annonce son entrée en campagne.

J’ai décidé d’être candidat à l’élection présidentielle de 2017. La France exige qu’on lui donne tout. J’ai senti que j’avais la force pour mener ce combat à un moment si tourmenté de notre histoire.

Dans ce nouveau livre, il dresse ainsi les cinq principaux axes de sa campagne : la vérité, l’identité, la compétitivité, l’autorité et la liberté. Pour Nicolas Sarkozy, la vérité et l’identité sont “le premier combat pour défendre notre mode de vie”. La compétitivité est un facteur, également, important et il compte faire en sorte que la France “redevienne une puissance économique”. De plus, l’autorité est un axe capital de sa campagne.

L’autorité du maître d’école n’a jamais été autant remise en cause. Des minorités gagnent leurs chantages contre le pouvoir en place.

Pour lui, la liberté est, aujourd’hui, un “atout pour rétablir la confiance et l’espoir dans l’avenir”. Après avoir hésité, il se lance officiellement en campagne.

J’ai hésité, j’ai retourné les données du débat dans tous les sens. J’ai essayé d’être le plus honnête possible vis-à-vis des autres, de ma famille, comme de moi-même. Ce fut comme un soulagement car l’évidence s’était imposé.

Pour l’ex-chef d’Etat, ce livre représente ainsi  un “point de départ”.

Les cinq années qui viennent seront celle de tous les dangers mais aussi de toutes les espérances.

Il transforme ainsi son entrée en campagne comme un événement. Personne ne s’attendait à le voir confirmer sa campagne à travers un nouveau livre, huit mois après La France Pour la Vie. Ce livre vendu à plus de 100.000 exemplaires a été un succès. De nombreuses séances de dédicaces avaient été organisées pour renouer un lien entre les militants et l’ex-chef d’Etat. Une stratégie qui marche puisqu’il est monté dans les sondages. Toutefois, il ne dépasse pas son rival Alain Juppé, candidat à la primaire. Mais, rien n’est impossible.

Je participerai à la primaire de droite et du centre. J’en respecterai chacune des règles.

Une primaire programmée le 20 et 27 novembre où douze candidats sont déjà en piste.

Publié le lundi 22 août 2016 à 17:46, modifications lundi 22 août 2016 à 17:46

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !