Politique

Nicolas Hulot : Le ministre « ne pardonnera jamais » le journal Ebdo

Nicolas Hulot n’a pas l’intention de pardonner à la rédaction du journal Ebdo, suite aux révélations sur sa vie privée et aux ravages provoqués par la publication de cette enquête pour lui et ses proches.

Le magazine Ebdo avait publié une enquête de six pages au début du mois de février. Cet article avait fait couler beaucoup d’encre. Le contenu de ce dossier dévoilait des soupçons de viol et de harcèlement sexuel concernant Nicolas Hulot.

Le ministre de la Transition écologique était invité sur les antennes de France Inter cette semaine. Nicolas Hulot a tenu à revenir sur cette polémique avec la rédaction de l’Ebdo. Il est profondément affecté par les accusations et par la publication de cette enquête.

Je ne pardonnerai jamais parce que l’on a touché à mon honneur, à ma famille, ce n’est pas du journalisme. Je m’attendais à ce que mon exposition soit brutale, je ne suis pas d’une grande naïveté. Pour l’instant, ma seule réponse sera judiciaire.

Les révélations du magazine Ebdo sur Nicolas Hulot en plein scandale Me Too – Balance ton porc

Une vive polémique avait éclaté suite à la publication dans le magazine Ebdo d’une enquête sur Nicolas Hulot. La rédaction de l’hebdomadaire révélait qu’une plainte pour viol, contre l’ancien animateur, avait été déposée en 2008 par une jeune femme de la famille Mitterrand. Cette plainte avait été classée sans suite. Les journalistes de l’Ebdo ont également évoqué la rumeur de harcèlement sexuel subi par une ancienne collaboratrice de la Fondation Hulot. Cette affaire de harcèlement a été démentie par la personne en question.

Le Ministre de la Transition écologique profondément blessé par cette polémique

Nicolas Hulot a été profondément affecté par ces révélations calomnieuses. Il s’est également confié à ce sujet sur les antennes de France Inter. Il a d’ailleurs tenu à saluer le soutien et les témoignages de solidarité de la part des personnalités politiques qui composent le gouvernement d’Emmanuel Macron :

[L’affaire] m’a profondément affectée, elle m’a évidemment perturbé dans l’exercice de mes fonctions parce que, quand vous subissez de tels assauts, de telles insinuations, évidemment, à moins d’être un monstre cynique, cela n’est pas favorable à l’attention et au temps que vous devez donner. Mais j’ai reçu de ce gouvernement à tous les niveaux une telle confiance, une telle sympathie que, quelque part, ça nous a rapproché les uns et les autres.

La détermination et la réaction offensive de Nicolas Hulot

Le ministre avait devancé la publication de l’article lors d’un entretien avec Jean-Jacques Bourdin en février dernier. Nicolas Hulot a catégoriquement démenti tout comportement inapproprié. Il dénonçait des rumeurs « ignominieuses ». Nicolas Hulot a également déposé une plainte avec constitution de partie civile visant le magazine Ebdo et les deux auteurs de l’article au début du mois de mars.

Publié le mardi 13 mars 2018 à 17:37, modifications mardi 13 mars 2018 à 17:34

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !