Politique

Marine Le Pen prête à céder sa place en 2022 ?

Le 7 mai dernier, Marine Le Pen perdait largement l’élection présidentielle face à Emmanuel Macron. Une défaite qui semble faire réfléchir la numéro un du Front National, au point que celle-ci s’avoue aujourd’hui prête à « céder la place » en 2022 dans l’optique où un « meilleur » candidat soit disponible…

L’avenir politique de Marine Le Pen serait-il compromis ? C’est en tout cas ce que laissent supposer plusieurs informations dévoilées depuis sa défaite à la présidentielle, le 7 mai dernier. Un avenir potentiel sur lequel la numéro un du Front National est récemment revenue…

« JE CÉDERAI LA PLACE »

En effet, interrogée sur France Info, lundi, Marine Le Pen n’a pas ignoré l’idée d’un passage de flambeau pour l’élection de 2022. Ainsi, quand on lui demande si elle espère être un jour élue au sommet de l’État, celle-ci déclare :

Bah ça me fait rire ! Pourquoi ? Parce que je suis une responsable politique. J’œuvre et me bats sans compter ni mon temps ni mon énergie, pour défendre les Français depuis de nombreuses années.

Et d’ajouter :

Par conséquent, si je suis la mieux placée dans cinq ans pour porter les idées qui sont les nôtres, je serai à nouveau candidate. S’il y a quelqu’un qui est mieux placé que moi, et bien je céderai la place.

Quelques minutes après les premières estimations du second tour, Marine Le Pen annonçait une éventuelle refonte à venir du Front National. Une déclaration suivie quelques jours plus tard du retrait de Marion Maréchal-Le Pen de la vie politique.

A bien des égards, le FN semble plus que jamais dans le flou quant à son futur proche

Publié le mardi 23 mai 2017 à 13:56, modifications mardi 23 mai 2017 à 14:35

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !