Politique

Les “Échos” refusent de publier une interview d’Elisabeth Borne, car trop “réécrite”

Les services du Premier Ministre ont trop modifié une interview d’Elisabeth Borne aux Echos. Le média a finalement refusé de la publier.

Trop c’est trop. Les Echos n’ont pas apprécié que Matignon retouche de façon excessive une interview d’Elisabeth Borne sur la SNCF. Elle a donc été passée à la trappe.

Trop de contrôle tue le contrôle

C’est une pratique courante dans la presse pour les femmes et hommes politiques. Avant d’être publiée, une interview est relue. Mais, parfois, les choses vont un peu trop loin. C’est le cas ici selon les informations du journal Marianne. Le 13 mars, les Echos devaient publier une interview de taille. Elisabeth Borne, ministre des transports et ancienne de la SNCF. L’interview se plaçait juste en amont de l’annonce de la grève de la société des chemins de fer. Mais, l’interview  n’a finalement jamais été publiée… parce qu’elle a été trop modifiée.

A Matignon, la volonté de contrôle sur cette ministre “technique” peut être vexatoire. Une interview, pourtant prudente, de cette dernière a été tellement réécrite par les services du Premier ministre que les Echos refusent de la publier le 13 mars.

détaillent ainsi les Echos dans un article publié ce lundi 2 avril.

De façon générale, si le principe de la relecture est accepté, les modifications doivent être minimes et surtout conserver la forme. Une logique quelque peu différente de ce que semble vouloir Matignon.

Publié le mardi 3 avril 2018 à 9:29, modifications mardi 3 avril 2018 à 9:19

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !