Politique

Législatives 2017 : Résultats des « people » et des candidats atypiques

Les “people” Francis Lalanne, Dieudonné, Gérald Dahan, Cindy Lee, Zara Whites, François Ruffin ou bien encore Babette de Rozières auraient pu être invités sur les plateaux de télévision pour commenter les résultats électoraux des élections législatives du dimanche 11 juin. Après la surprise du tsunami politique avec la victoire massive au premier tour des candidats de la République En Marche, malgré un taux d’abstention record, de nombreux candidats avaient en effet un profil encore plus atypique que les futurs députés de la majorité présidentielle (LREM).

Des chanteurs sur le retour, des humoristes polémistes, des anciennes actrices de charme ou des vedettes de la télévision composaient la cohorte de candidats atypiques qui pouvaient espérer accéder à l’Assemblée nationale et devenir député dans le cadre des élections législatives. La plupart de ces candidats célèbres n’ont pour la plupart pas pu résister à la vague électorale de la République En Marche en faveur d’Emmanuel Macron.

Manuel Valls se sort du piège face à Dieudonné et Francis Lalanne

La 1ère circonscription de l’Essonne a été le théâtre d’un affrontement électoral atypique. L’ancien Premier ministre Manuel Valls s’est présenté sans étiquette dans son fief électoral. L’humoriste controversé Dieudonné et le chanteur Francis Lalanne ont tenté le pari fou de renverser l’homme du 49.3. Manuel Valls n’a donc pas sombré à Evry dimanche soir. Les électeurs l’ont placé en ballottage favorable pour le second tour avec 25,45% des voix. Dieudonné (3,84% des voix) est parvenu à devancer Francis Lalanne (seulement 1,08% des suffrages exprimés). Le chanteur s’était mobilisé dans le cadre de ces élections en tant que suppléant de Jacques Borie avec la force éco-citoyenne 100%. Dieudonné et Francis Lalanne ont donc été éliminés pour le second tour. Farida Amrani (17,61%), candidate de la France Insoumise, va donc défier Manuel Valls dimanche prochain.

Marie Sara : l’arène politique plus dure que la tauromachie et la corrida ?

Marie Sara a mené l’une des campagnes les plus difficiles du premier tour des élections législatives. L’ancienne torera, qui fut mariée au tennisman Henri Leconte, a affronté Gilbert Collard sous l’étiquette de la République En Marche. La campagne houleuse dans la 2ème circonscription du Gard a débouché sur un duel très serré. Gilbert Collard (FN) est arrivé en tête avec 32,27 % des voix. Marie Sara a pu se maintenir pour le deuxième tour. L’ex-torera a obtenu 32,16% des suffrages exprimés. 48 voix seulement séparent les deux candidats ! Le second tour s’annonce donc d’ores et déjà très indécis.

Franck de Lapersonne et François Ruffin : Merci Patron !

Le comédien Franck de Lapersonne, soutenu par le FN, se présentait dans le même fief électoral que le réalisateur engagé François Ruffin (France Insoumise) dans la Somme (1ère circonscription). Franck de Lapersonne a récolté un score de 15,94%. Ce résultat ne lui permet pas de se maintenir au second tour. L’engagement politique et militant de François Ruffin, à travers son documentaire Merci Patron et son journal Fakir, a donc fini par payer dans sa région de cœur. Avec l’étiquette de Jean-Luc Mélenchon, François Ruffin est ainsi parvenu à se qualifier pour le second tour des législatives. Il sera opposé au candidat de la République en Marche, Nicolas Dumont.

François Ruffin risque donc d’avoir en mémoire son échange constructif avec le candidat Macron sur le site de l’usine Whirlpool d’Amiens dans la période cruciale de l’entre-deux-tours. La présence de François Ruffin à l’Assemblée nationale serait une victoire pour les luttes sociales après le combat d’un homme pour ses concitoyens et sa région, meurtris par la désindustrialisation et les crises économiques.

Gérald Dahan : Pas d’effet Coluche pour l’humoriste ?

L’humoriste au talent exceptionnel d’imitateur Gérald Dahan a été battu au premier tour dans la 10ème circonscription des Hauts-de-Seine. Gérald Dahan s’était présenté avec l’étiquette de la France Insoumise. Il a terminé à la troisième place (8,31%). Gabriel Attal (REM) et Jéremy Coste (UDI) s’affronteront donc au deuxième tour.

Cédric Villani : l’équation gagnante !

Le mathématicien Cédric Villani est arrivé en tête de la 5ème circonscription de l’Essonne avec 47,46% des voix. Ce lauréat de la médaille Fields en 2010 s’est lancé en politique sous l’étiquette de la République En Marche. Il affrontera la candidate LR Laure Darcos (16,82%). La socialiste Maud Olivier est de son côté éliminée (10,46%).

Babette de Rozières : Pas de cordon bleu à l’Assemblée…

L’ancienne cuisinière de C à Vous, Babette de Rozières, n’a donc pas réussi son nouveau pari politique. Elle a terminé à la sixième place avec 6,53% des voix. Elle s’était présentée avec l’étiquette du parti Les Républicains. Béatrice Faillés (REM) a terminé en tête du premier tour. La 17ème circonscription de Paris n’a malheureusement pas porté chance à la star de la télévision.

Esther Kooiman (Zara Whites) ne fait plus rêver les électeurs ?

L’ancienne actrice de charme Zara Whites, Esther Kooiman de son vrai nom, s’est reconvertie en politique depuis une dizaine d’années. Zara Whites s’est notamment engagée sur des thèmes liés à la défense des animaux et à l’écologie. Elle s’était déjà présentée aux législatives en 2007 sous le nom d’Esther Spincer. Son mouvement Alliance Ecologiste Indépendante n’a malheureusement pas convaincu les électeurs. Elle a terminé à la dixième place dans la 8ème circonscription des Yvelines (1,61% des voix), loin derrière la grande gagnante, Khadija Moudnib (REM).

Cindy Lee : les Français bouderaient-ils leur plaisir ?

Cindy Lee, Isabelle Laeng de son vrai nom, semble être un « dinosaure » de la politique face aux candidats inexpérimentés et issus de la société civile du mouvement En Marche. Cette femme s’est en effet déjà présentée à quatre reprises aux élections législatives avec l’étiquette du Parti du Plaisir. Cindy Lee a malheureusement fait un score dérisoire. Elle n’a obtenu que 0,43% des suffrages exprimés (seulement 195 voix) dans la 7ème circonscription de Paris ce dimanche. Pacôme Rupin (REM) est arrivé en tête.

Sarah Soihili : la politique plus dure que les rings ?

La championne du monde 2015 de kick-boxing, Sarah Soihili, était candidate aux élections législatives. Malgré un très beau score (18,47%) et le soutien de la France Insoumise, elle ne sera pas présente au second tour. Stéphane Ravier (FN) et Alexandra Louis (REM) s’affronteront donc dimanche prochain dans la 3ème circonscription des Bouches-du-Rhône.

Charlotte Talpaert : le mouton noir de l’écologie ?

La comédienne Charlotte Talpaert (Baron Noir, Chez Nous), se présentait dans la 6ème circonscription du Pas-de-Calais. Elle bénéficiait d’une étiquette écologiste. Charlotte Talpaert a recueilli 2,28% des voix. La candidate la République En Marche, Brigitte Bourguignon, a terminé en tête avec 41,95%.

Le renouveau de la vie politique passera par l’Assemblée nationale avec les députés de la République En Marche

Les électeurs n’ont donc pas été tendres avec les candidats atypiques et pourtant célèbres aux élections législatives. D’illustres inconnus ont réussi à les devancer. Le raz-de-marée du premier tour pour le mouvement la République En Marche sera-t-il amplifié dimanche prochain ? Le nombre dérisoire de triangulaires au second tour a surpris bon nombre d’observateurs politiques. Le pari fou du candidat Macron et sa bonne gestion de la campagne des législatives, sans faux pas depuis son accession à l’Elysée, ont donc fini par payer. Le président de la République Emmanuel Macron pourrait bénéficier de la majorité la plus large dans toute l’histoire de la cinquième République.

Publié le mardi 13 juin 2017 à 16:36, modifications mardi 13 juin 2017 à 16:30

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !