Politique

Législatives 2017 : La République en Marche furieuse contre le CSA

Le parti d’Emmanuel Macron, la République en Marche, n’est pas contente et elle le fait savoir. En cause : les douze minutes de temps d’antenne lui ayant été accordées par le CSA pour diffuser ses clips de campagne des législatives sur les chaînes du service public. Le PS et les Républicains auront respectivement droit à 120 et 104 minutes…

Il y a quelques semaines, le mouvement d’Emmanuel Macron, fondé en avril 2016, devenait officiellement La République en Marche. Une étiquette sous laquelle plusieurs dizaines de candidats se présenteront dans quelques semaines pour les législatives. Et c’est justement certaines mesures prises par le CSA pour cette élection qui agacent actuellement le parti…

En effet, le 23 mai dernier, le Conseil supérieur de l’audiovisuel attribuait douze minutes de temps d’antenne à REM pour diffuser ses clips de campagne sur les chaînes du service public. Problème : le PS s’est vu octroyer 120 minutes. De son côté, LR aura droit à 104 minutes de temps d’antenne. Il n’en fallait pas plus pour que le parti du président de la République monte au créneau !

UNE FORMATION POLITIQUE « TROP RÉCENTE »

Ainsi, jeudi 25 mai, les dirigeants d’En Marche ont déposé un recours qui sera examiné lundi. Mais alors, pourquoi une telle différence ? Le site de L’Express revient en détail sur cette « affaire » et explique :

Aussi inégale que soit l’attribution des temps d’antenne, elle se base strictement sur le Code électoral qui attribue une prime aux partis déjà représentés à l’Assemblée nationale lors de la précédente mandature. Ce qui n’est pas le cas de REM, créé il y a quelques semaines.

Et autant dire que La République en Marche n’est pas la seule à « souffrir » de ces règles du CSA. Des règles que rappellent L’Express :

Tout parti ou groupement politique qui n’est pas représenté par des groupes parlementaires de l’Assemblée nationale -c’est le cas de REM, mais aussi de la France insoumise ou du FN- a accès, à sa demande, aux émissions du service public de la communication audiovisuelle pour une durée de sept minutes au premier tour et de cinq minutes au second, dès lors qu’au moins 75 candidats ont indiqué, dans leur déclaration de candidature, s’y rattacher.

Les législatives auront lieu les 11 et 18 juin prochains. Retrouvez notre guide complet sur cette élection un peu particulière en cliquant sur ce lien.

Publié le vendredi 26 mai 2017 à 9:12, modifications vendredi 26 mai 2017 à 9:12

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !