Politique

Le directeur-adjoint du FBI, critiqué par Trump, quitte ses fonctions

Andrew McCabe était sous pression depuis plusieurs mois. Il a été poussé au départ ce lundi.

C’était une épine dans le pied de Donald Trump au sein du FBI. Andrew McCabe, proche de l’ancien directeur James Comey et lui-même directeur adjoint a quitté l’institution ce lundi 29 janvier.

L’équipe de Trump nie toute responsabilité

Depuis plusieurs mois, l’équipe de Donald Trump voulait l’éjecter de son poste. Critiqué par Donald Trump et d’autres Républicains, il était notamment mis en cause régulièrement pour sa proximité supposée avec les démocrates. Alors bien sûr, alors que sa démission était annoncée, tous les regards à Washington se sont tournés vers Donald Trump. De quoi obliger la Maison Blanche à nier toute implication rapidement. C’est ce qu’a fait la porte-parole, Sarah Sanders.

Il (M. Trump) n’a joué aucun rôle dans cette décision

Il quitte en tout cas son poste de façon immédiate. Mais, il restera salarié du FBI jusqu’au mois de mars. Sa retraite était en effet prévue à cette échéance.

Proche de James Comey

Andrew McCabe n’était pas n’importe qui au sein du FBI. Proche de James Comey, l’ancien directeur du FBI, limogé par Donald Trump, il avait assuré l’intérim après ce renvoi surprise. Celui-ci n’a d’ailleurs pas tardé à réagir à l’annonce du départ de son ancien n°2. Sur son compte Twitter, il l’a ainsi salué pour avoir :

gardé la tête haute au cours des huit derniers mois, lorsque des gens sans envergure tentaient de détruire une institution dont nous dépendons tous

Selon la presse américaine, McCabe a été convoqué par le président à la Maison Blanche. Celui-ci voulait notamment savoir pour qui il avait voté à l’élection présidentielle. Une demande qui faisait suite à la première colère de Donald Trump le concernant. En octobre 2016, il avait appris que sa femme s’était engagée sous l’étiquette démocrate dans une élection en Virginie. Pour ne rien arranger, elle avait aussi reçu des fonds d’un comité proche d’Hillary Clinton. Après le limogeage de Comey, Trump avait reproché à son ministre de la Justice Jeff Sessions de ne pas avoir fait de même avec McCabe.

Loué comme un serviteur de l’Etat

La carrière de McCabe s’inscrit complètement au FBI. Entré dans l’agence à 1996 comme agent au bureau de New York, il était rapidement devenu superviseur du contre-terrorisme. Entre-temps, il avait aussi fait partie de l’unité du SWAT à l’intérieur du FBI. Mais, il est surtout reconnu pour sa réforme du système d’interrogatoires.

Une carrière à laquelle Eric Holder, ministre de la Justice de Barack Obama a rendu hommage. Il l’a notamment qualifié de “serviteur dévoué de l’Etat”. Bien entendu, l’affaire qui lie la Russie à Donald Trump résonne encore dans tous les esprits ici.

Les attaques infondées contre le FBI et le ministère de la Justice afin de détourner l’attention d’une enquête pénale légitime ne font que causer un tort inutile et durable aux fondations de notre Etat

Publié le mardi 30 janvier 2018 à 12:33, modifications mardi 30 janvier 2018 à 10:30

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !

En direct