Politique

Journée des droits des femmes : Une cinquantaine de mesures présentées ce jeudi

Dans le cadre de la journée des droits des femmes, le gouvernement d’Emmanuel Macron va dévoiler une cinquantaine de mesures ce jeudi en faveur de l’égalité femmes-hommes.

Un comité interministériel va présenter ce jeudi une cinquantaine de mesures en faveur de l’égalité femmes-hommes. Cette information a été dévoilée mardi soir par Marlène Schiappa. La Secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes venait d’achever son « Tour de France de l’égalité », entamé en octobre.

Le gouvernement d’Emmanuel Macron mobilisé dans le cadre de l’égalité femmes-hommes

Cinq membres du gouvernement accompagnaient Marlène Schiappa : Jean-Michel Blanquer (Education nationale), Laura Flessel (Sports), Mounir Mahjoubi (Numérique), Geneviève Darrieussecq (Armées) et Sophie Cluzel (Handicap).

Emmanuel Macron a érigé l’égalité femmes-hommes comme une « grande cause du quinquennat ». Le « Tour de France de l’égalité » a donc contribué à faire émerger de la consultation citoyenne « une cinquantaine de mesures ». Ces dispositions vont donc être présentées ce jeudi lors du Comité interministériel à Matignon.

Une série de mesures dévoilées lors de la journée des droits des femmes

De nouvelles dispositions vont donc être mises en place dans les prochains mois. Un système d’ « alerte en réseau » sera coordonné entre les préfets, les magistrats, les hôpitaux et les associations afin de mieux repérer les violences conjugales. Une plateforme de géolocalisation des centres d’hébergement pour les femmes victimes ou menacées sera également mis en place. Un « référent égalité » sera aussi nommé dans chaque établissement scolaire dès la rentrée 2019. Il accompagnera les élèves qui se plaignent de harcèlement sexiste ou scolaire.

Le Tour de France de l’égalité porte ses fruits

Le Tour de France de l’égalité a permis de dresser un bilan avec plus de 55 000 participants dans près de 824 ateliers. Plus de 20 000 personnes ont notamment travaillé et réfléchi aux thématiques des violences sexuelles et sexistes. Certains ateliers étaient centrés sur la formation et le travail, la vie quotidienne, la santé et la parentalité ou bien encore sur l’éducation.

Un sondage Facebook avait même été lancé. Les chiffres obtenus sont édifiants. 92,1% considèrent que les enfants ne sont pas suffisamment éduqués au respect filles/garçons. 32,9% désignent l’égalité des salaires comme une priorité.

La mobilisation et la détermination de Marlène Schiappa

La Secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes entend donc capitaliser sur la journée des droits des femmes pour faire changer les mentalités et obtenir des résultats concrets. Une consultation des partenaires sociaux sur l’égalité professionnelle et les violences sexistes était également organisée mercredi à Matignon.

Marlène Schiappa s’est exprimée sur la volonté du gouvernement dans le cadre de cette mission importante, comme le rapporte la rédaction de BFM TV.

Notre mot d’ordre, c’est de dire que l’Etat est de retour pour les femmes. Trop longtemps, l’Etat a été suiveur, a laissé faire la société civile. Il est temps qu’en matière d’égalité femmes-hommes, l’Etat devienne un moteur, une locomotive et qu’il donne le la.

Espérons donc que ces nombreuses mesures présentées ce jeudi s’appliquent rapidement afin de faire progresser l’égalité femmes-hommes et les droits des femmes en France.

Publié le jeudi 8 mars 2018 à 13:15, modifications jeudi 8 mars 2018 à 13:08

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !