Politique

Etats-Unis : Les parents de ce candidat républicain aident financièrement son adversaire

Les parents de Kevin Nicholson, candidat Républicain au Sénat américain, ont investi plus de 5.000 dollars dans la campagne de son adversaire.

“On choisit ses amis mais pas sa famille” dit le proverbe. Mais, Kevin Nicholson, qui est candidat au Sénat américain n’espérait sans doute pas que les choses aillent aussi loin. Ses parents ont en effet décidé de soutenir financièrement son adversaire dans l’élection à venir.

Le don maximum autorisé

C’est une élection qui s’annonce particulièrement compliquée pour lui. Face à la candidate sortante dans l’Etat du Wisconsin, Kevin Nicholson va porter les couleurs du partie Républicain pour renforcer la majorité de Donald Trump au Sénat. Mais, aux moins deux voix manqueront au décompte final. Celles de ses parents. Et avec elles, 5.4000 dollars qui se seront envolés de son héritage. Chacun d’entre eux a en effet décidé de faire un don de 2.700 dollars, le montant maximum autorisé à la campagne de Tammy Baldwin.

Faut-il y voir une petite bagarre familiale ? Une provocation d’ultra-riches ? Pas vraiment. Les choses sont en fait plus simples. La famille, démocrate jusqu’au bout des ongles, ne partage pas du tout les options de Kevin Nicholson. Sa mère avait déjà donné plus de 400 dollars au Parti Démocrate les années précédentes. Interrogé par CNN, le fils abandonné explique :

Mes parents et moi avons une vision différente du monde, et ce n’est pas surprenant qu’ils soutiennent une candidate comme Tammy Baldwin, qui partage leur point de vue.

Le Républicain explique lui avoir été transformé par son passage au sein des Marines. Il est notamment vétéran de l’Irak et de l’Afghanistan.

Soutenu par Steve Bannon

Le jeune homme a par ailleurs eu une campagne agitée. Après avoir reçu le soutien de Steve Bannon, l’ancien conseiller de Donald Trump, il a fait marche arrière, n’assumant sans doute pas complètement la réputation sulfureuse du spin-doctor. Certains au sein de son nouveau parti n’apprécient pas forcément non plus sa conversion très rapide mais pas toujours assumée. Pour avoir le droit de se présenter à l’élection, il devra tout d’abord remporter une primaire face à un candidat républicain au mois d’août. D’ici-là, il devrait continuer de répéter qu’il “n’est pas en contact avec ses parents” comme il l’a fait récemment dans une interview à Fox News.

Enfin, il est important de noter que son adversaire n’est pas vraiment n’importe qui. Sénatrice depuis 2013, Tammy Baldwin, est aussi la première candidate ouvertement homosexuelle à avoir été élue.

Publié le mercredi 21 février 2018 à 13:48, modifications mercredi 21 février 2018 à 15:03

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !