Politique

Essonne : L’élection du successeur de Manuel Valls fixée le 18 et 25 novembre

Un décret publié au Journal officiel a fixé la date de l’élection du successeur de Manuel Valls au poste de député de l’Essonne. Ce sera les 18 et 25 novembre.

Alors que Manuel Valls a choisi de quitter la vie politique française pour se présenter à l’élection municipale de Barcelone, une élection législative partielle doit désigner son successeur au poste de député de l’Essonne. Ainsi, selon un décret publié samedi 6 octobre au Journal officiel, les scrutins auront lieu les 18 et 25 novembre prochain.

La France insoumise dans les starting block

L’Assemblée nationale a pris acte, au cours de sa première séance du mercredi 3 octobre 2018, de la démission de Manuel Valls, député de la première circonscription de l’Essonne. Celui-ci convoque ainsi les électeurs le dimanche 18 novembre 2018 en vue de pourvoir au siège vacant de cette circonscription. Et précise que le second tour de scrutin aura lieu le 25 novembre 2018 s’il y a lieu d’y procéder.

Stipule l’arrêté.

Manuel Valls a officialisé le 25 septembre dernier sa candidature aux municipales à Barcelone. Ainsi, a-t-il remis, le 2 octobre, sa lettre de démission au nouveau président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand.

On se souvient que l’ancien Premier ministre, autrefois figure du Parti socialiste, s’était présenté sous l’étiquette divers-gauche. Il avait ensuite rejoint le groupe de La République en Marche à l’Assemblée nationale. Manuel Valls avait été élu sur le fil en juin 2017. Il avait alors obtenu 50,30% des voix, contre 49,70% pour son adversaire de La France insoumise (LFI), Farida Amrani.

Dès l’annonce de la démission du député de l’Essonne, le député LFI Alexis Corbière, a indiqué fin septembre sur Twitter que Farida Amrani serait la candidate de LFI à la législative partielle. L’actuelle élue municipale d’opposition espère rassembler les gauches pour cette nouvelle tentative. Ainsi, selon Le Huffington Post, Farida Amrani a déjà contacté les responsables locaux d’Europe Écologie Les Verts, du PS, les communistes et Génération·s, le mouvement de Benoît Hamon, pour tenter ce pari.

Enfin, un autre candidat s’est également déclaré. En effet, Mikael Matingou, l’ex-directeur de cabinet de Francis Chouat, l’actuel maire d’Evry, se présentera sans étiquette.

Publié le lundi 8 octobre 2018 à 10:56, modifications lundi 8 octobre 2018 à 10:54

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !