Politique

Emmanuel Macron se dit « blessé » par la polémique sur l’ISF

En déplacement à Lyon, hier, le ministre de l’Économie s’est dit « blessé » par le grand déballage médiatique survenu ces derniers jours quant à son obligation de s’acquitter de l’impôt sur la fortune.

Au cœur d’un scandale depuis quelques jours, Emmanuel Macron était attendu au tournant. Et c’est lors d’un déplacement à Lyon, au cours duquel le ministre a visité un site de chimie, que l’actuel locataire de Bercy s’est dit particulièrement « blessé des attaques injustes » dont il a été dernièrement victime.

Des propos rapportés par l’AFP :

J’ai toujours payé mes impôts, je n’ai jamais fait l’objet d’un redressement fiscal.

Assurant s’être toujours conformé à ses obligations, qu’elles soient fiscales ou en matière de conflit d’intérêts, Emmanuel Macron se dit persuadé que ce grand déballage, initialement orchestré par Le Canard Enchaîné et Médiapart, n’est pas le fruit du hasard. Il affirme :

Il y a des gens qui veulent créer des polémiques. Il y a manifestement une volonté qui arrive à un moment qui n’est pas innocent, après je ne sais pas d’où ça vient et j’ai autre chose à faire que de m’en préoccuper.

Visiblement remonté par la tournure médiatique prise par ces révélations, le ministre ajoute :

Il y a une saine exigence de nos concitoyens pour la transparence et j’y tiens mais de l’autre côté il y a une société du soupçon et du déballage pour laquelle je n’ai aucune indulgence.

Après une réévaluation du patrimoine de son couple par l’administration fiscale, Emmanuel Macron va devoir s’acquitter de l’ISF. Un changement de tranche qui s’ajoute à un impôt rétroactif, comme tout ménage disposant d’un patrimoine supérieur à 1,3 millions d’euros en a l’obligation.

Publié le vendredi 3 juin 2016 à 11:04, modifications vendredi 3 juin 2016 à 11:11

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !