Politique

Election Présidentielle 2017 : Marine Le Pen peut-elle être élue au second tour ?

On la déclare perdante... mais la prudence est de mise

Marine Le Pen devrait s’incliner face à Emmanuel Macron. C’est en tout cas ce que les sondages affirment. Mais est-il possible que la candidate du Front National soit finalement élue ?

C’est LA grande question qui anime la vie politique française depuis le dimanche 23 avril : qui va remporter le second tour de l’élection présidentielle ? Emmanuel Macron semble être le grand favori puisque le dernier sondage Ifop le crédite de 60% des voix. Marine Le Pen, la candidate du Front National, n’obtiendrait donc que 40% des suffrages.

Mais il faut faire attention à ne pas aller trop vite en besogne. Car le report des voix n’est pas une science exacte ! Comment savoir qui va voter pour qui ? Même s’il devrait en théorie y avoir une certaine logique dans le comportement des Français devant l’urne le dimanche 7 mai.

Peut-elle devenir Présidente ?

Lors de son intervention sur France Info ce mardi 25 avril, Florian Philippot, porte-parole du Front National, semble plutôt optimiste. Il pense en effet que Marine Le Pen pourra bénéficier du manque de popularité d’Emmanuel Macron. Voici ce qu’il a déclaré :

Je sais que parmi les électeurs de Mélenchon beaucoup refuseraient de voter Macron, et beaucoup peuvent voter pour nous.

Des sondages défavorables

Pourtant, à ce jour, Marine Le Pen semble bien loin dans les sondages ! D’autant plus qu’elle ne récolte pas le soutien des autres candidats qui ont été éliminés dès le premier tour de l’élection présidentielle. Personne ne s’est déclaré en sa faveur…

Elle va donc chercher à ratisser large et notamment à aller chercher des électeurs qui ont voté pour François Fillon ou encore Jean-Luc Mélenchon au premier tour.

Selon les derniers sondages, c’est une bataille vaine. Le Front National ne peut pas récupérer assez d’électeurs pour espérer accéder à l’Elysée. Mais une fois encore, il serait présomptueux de tirer des conséquences trop hâtives. Et surtout de déclarer

Emmanuel Macron vainqueur alors même que la campagne du second tour ne fait que commencer.

Peut-elle profiter de l’abstention des électeurs de gauche ?

Car l’abstention est également une intention privilégiée par de nombreux Français qui refusent de faire un choix. Et cette abstention pourrait bien être favorable à la candidate du Front National. Il pourrait y avoir davantage d’abstention que prévu : ceux qui ne voteront pas POUR Emmanuel Macron mais CONTRE Marine Le Pen, pourraient bien ne pas se déplacer au dernier moment.

Pourquoi ? Et bien tout simplement parce que quand on n’est pas convaincu, on est aussi moins motivés. Et certains Français auront finalement autre chose à faire… Cette abstention cachée et non prévue pourrait bien jouer en la faveur de Marine Le Pen.

Quelles estimations pour le second tour ?

Actuellement, d’après les estimations, Marine Le Pen réussirait à convaincre un tiers des électeurs de François Fillon et 19% des soutiens de Jean-Luc Mélenchon. En revanche, elle ne récupère personne du côté de Benoît Hamon. D’ailleurs, elle ne cherchera pas à les convaincre. Car non seulement ils sont peu nombreux, mais en plus, ils sont difficiles à convaincre et devraient en toute logique donner leur vote à Emmanuel Macron. D’ailleurs, ce dernier a obtenu le soutien de François Hollande.

L’enjeu pour la candidate du Front National est donc plutôt de convaincre les indécis et d’aller puiser dans le réservoir des abstentionnistes.

Une campagne adoucie

Elle devrait donc adoucir sa campagne et faire évoluer certains éléments de langage, pour convaincre un maximum de monde. D’ailleurs, ce lundi 24 avril, Marine Le Pen a décidé de se retirer provisoirement de la présidence du Front National, ce qui en dit long sur la stratégie qu’elle souhaite adopter dans cet entre-deux tours.

La femme politique fait tout pour incarner le rassemblement, et espérer ainsi convaincre une grande partie de l’électorat de Jean-Luc Mélenchon qui pour l’instant, reste indécis. Il semble toutefois que les trois solutions privilégiées par les électeurs de la France Insoumise soient le soutien à Emmanuel Macron, l’abstention ou le vote blanc. Il ne semble pas y avoir pour l’instant beaucoup de monde qui soit convaincu par Marine Le Pen (moins de 20% des électeurs de Jean-Luc Mélenchon se déclarent à ce jour favorable à Marine Le Pen)

Une nouvelle image

Marine Le Pen va donc peaufiner son image de présidentiable. D’après de nombreux observateurs, elle devrait se présenter comme la candidate antisystème, et devrait adopter une ligne de campagne très sociale, afin de convaincre les électeurs de Jean-Luc Mélenchon, et plus largement ceux qui votent traditionnellement à gauche et qui n’ont pas envie de voter pour Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron doit être prudent

Ce qui peut également jouer en la faveur de Marine Le Pen, c’est le comportement d’Emmanuel Macron qui est fortement critiqué depuis dimanche. Ce dernier semble persuadé qu’il a déjà gagné, et certains électeurs n’apprécient pas cette façon de voir les choses. Et voilà qui ne joue pas en la faveur du candidat d’En Marche !

D’ailleurs, pour l’instant, Emmanuel Macron n’est pas vraiment sorti de son silence. Il se contente d’observer le comportement et la stratégie de Marine Le Pen, pour peaufiner son programme. Il va donc falloir attendre de voir quelle stratégie le candidat va adopter pour contrer le Front National.

Le débat peut-il changer quelque chose ?

Enfin, il va y avoir le fameux débat de l’entre-deux tours, un moment extrêmement attendu par les citoyens. Certes, ce débat ne provoque généralement pas un retournement de situation, mais il peut aider Marine Le Pen à convaincre quelques indécis. C’est un moment important de la vie politique française, qui pourra peut-être faire basculer une partie de l’opinion publique.

Emmanuel Macron va devoir se montrer prudent et convaincant, car la fille de Jean-Marie Le Pen sait se montrer efficace lors de ces rendez-vous télévisés, et maîtrise bien l’exercice. Contrairement à Emmanuel Macron qui s’emmêle parfois les pinceaux. On imagine que le candidat de En Marche ! sera bien préparé par ses équipes pour briller le soir du débat. C’est en tout cas ce que beaucoup de monde semble espérer !

Donner Marine Le Pen largement perdante de l’élection présidentielle est donc un peu risqué à l’heure actuelle. Il est évident que les sondages ne jouent pas en sa faveur et qu’il ne devrait pas y avoir de surprise le 7 mai prochain. Cela dit, la prudence est de mise pour l’instant. Il faut attendre encore un peu avant de déclarer Emmanuel Macron Président de la République. Tout va se jouer dans les jours à venir. Attendons, observons, patientons…

Publié le mercredi 26 avril 2017 à 11:58, modifications mercredi 26 avril 2017 à 11:34

Vous aimerez aussi

Participer:

Proposer une correction Ecrire un article sur le sujet

Suivez-nous:

Discuttez !